Restaurants qui ferment, forfaits internet illimité sans frais supplémentaires et succursales bancaires qui demeurent ouvertes pour répondre aux urgences des clients, voici un aperçu des dernières annonces des entreprises pour faire face à la COVID-19.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Deux chaînes de restaurants bien connues des Québécois ont annoncé des fermetures. Pour un, Rôtisseries St-Hubert ferment les salles à manger de tous leurs restaurants jusqu’à nouvel ordre. Le service de livraison ainsi que les services au volant demeureront opérationnels pour l’ensemble des restaurants avec un menu réduit. L’argent comptant est banni pour une période indéterminée.

Pacini

Après avoir pris les précautions pour limiter la propagation de l’épidémie COVID-19, Pacini ferme maintenant tous ses établissements au Canada à compter du lundi 16 mars.

Les employés pourront bénéficier de l’assurance-emploi, assure la chaîne dans un communiqué. D’ici le retour de la situation à la normale, Pacini fera don de tous ses surplus de nourriture aux banques alimentaires du Québec.

MTY : un appel au gouvernement

Groupe d’alimentation MTY, le franchiseur de restaurants dont l’action a perdu plus de 60 % de sa valeur depuis son sommet des 52 dernières semaines, a décidé de reporter la perception des redevances de ses franchises pour un mois à compter du mardi 17 mars 2020.

« Vous sommes conscients de l’impact global que la diminution du trafic a sur nos restaurants et de la nécessité de soutenir nos franchisés pendant cette période difficile. Le montant total des redevances devrait se situer entre 15 et 18 millions de dollars », a indiqué, dans un communiqué, Eric Lefebvre, président directeur général de MTY. « Nous espérons que les gouvernements, bailleurs et autres partenaires feront également leur part. » MTY perdait 11,02 $ à la mi-journée ou 30 % de sa valeur de vendredi à la clôture.

Banque Laurentienne

La banque invite sa clientèle à utiliser les services mobiles ou en ligne. Pour l’instant, les succursales restent ouvertes, « Si vous rencontrez des difficultés financières directement reliées à la COVID-19, veuillez nous contacter afin que nous puissions vous aider à trouver une solution », conseille l’institution financière, qui a constitué un groupe de travail dédié pour suivre la situation.

« Nos équipes prioriseront les opérations et les demandes urgentes des clients, mais nous nous efforcerons de traiter toutes les demandes dans un délai raisonnable », assure le premier dirigeant François Desjardins.

Internet illimité sans frais additionnels

Dans les services de télécommunications, deux autres fournisseurs rendent les forfaits internet illimité accessibles pour aider les travailleurs à se mettre au télétravail. « Aucuns frais d’utilisation excédentaire ne seront facturés aux clients Internet résidentiels jusqu’au 30 avril. Cette mesure sera appliquée automatiquement. Aucune action n’est requise de la part de nos clients », annonce Bell.

Autre fournisseur, Distributel suspend tous les plafonds de données pour les clients du service Internet résidentiel pendant au moins trois mois. « Il sera important pour les gens de rester en contact avec leurs amis et leur famille, ainsi qu’avec leur travail, durant cette période déjà stressante. Les gens ne devraient pas avoir à s’inquiéter des frais de dépassement de données en ce moment », dit Matt Stein, PDG de Distributel Communications, dans un communiqué.