Hydro-Québec constate que la consommation d’électricité est en hausse au Québec depuis que les citoyens sont invités à rester chez eux.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

« On a constaté une augmentation de la consommation, mais on n’est pas encore en mesure de la chiffrer », a indiqué un porte-parole de la société d’État, Cendrix Bouchard.

Il a expliqué que la courbe de consommation a changé et que la pointe habituelle du matin continue plus tard dans la journée. La hausse de la consommation résidentielle sera peut-être suivie d’une baisse de la consommation dans les bureaux et les usines, mais il est encore trop tôt pour le savoir, selon la société d’État.

Par ailleurs, Hydro-Québec a fait savoir que les clients en difficultés financières qui ne pourront pas payer leurs factures d’électricité ne seront pas débranchés « jusqu’à nouvel ordre ». La société d’État ne coupe pas l’électricité aux clients qui ont des comptes en souffrance entre le 1er décembre et le 1er avril. Ce moratoire est donc prolongé pour une période indéterminée.

Comme plusieurs de ses clients travaillent de la maison, Hydro-Québec a décidé de suspendre les interruptions planifiées pour l’entretien de ses installations, à moins que des interventions soient absolument nécessaires.