Un concept inédit au Québec s’implantera à Saint-Hubert, au sud de Montréal. Baptisé Costco pour l’entreprise, la grande surface vendra de la nourriture en très grande quantité et divers produits destinés aux PME.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

Cette enseigne (appelée Business Centre en anglais) s’implantera dans le local actuel du Costco, qui sera bientôt vacant. Jugé trop petit, le magasin déménagera à Saint-Bruno-de-Montarville. L’inauguration aura lieu le 13 novembre.

De son côté, le Costco pour l’entreprise ouvrira « en avril ou mai », selon la vitesse à laquelle les travaux se feront, a confié à La Presse Ron Damiani, vice-président au marketing. Les murs extérieurs du bâtiment seront laissés tels quels, mais à l’intérieur, les espaces pour l’optométrie, la pharmacie, la boulangerie et le centre du pneu devront être démolis.

« On va rajouter un frigo de 12 000 pi2. Un walk-in avec des manteaux à la porte. Les fruits et légumes, c’est très important pour les restaurants », ajoute M. Damiani. On y trouvera notamment des emballages contenant 15 douzaines d’œufs, donne-t-il en exemple.

>> Consultez notre texte sur le déménagement de Costco à Saint-Bruno

À la Ville de Longueuil, Nathalie Boisclair, conseillère municipale et présidente de l’arrondissement de Saint-Hubert, précise que le projet de Costco n’a pas encore été accepté par le conseil d’arrondissement, mais que seule « une dérogation mineure » sera demandée lors de la prochaine rencontre. Elle n’en a pas précisé la nature.

Offre et heures différentes

Tous les détenteurs de la carte de membre de Costco pourront faire des achats dans le nouvel entrepôt. Mais avec son assortiment de produits, le détaillant vise clairement les entreprises (restaurants, traiteurs, petits hôtels, gîtes touristiques, dépanneurs et bureaux).

Par exemple, la mayonnaise peut être achetée en seaux de 16 litres, la relish en seaux de 19 litres, l’huile d’olive en seaux de 20 litres. La farine à pâtisserie est offerte en sacs de 20 kilos. Les agendas se vendent par paquets de cinq, les gommes à effacer par boîtes de 20. On y trouve aussi des contenants en tout genre pour les restaurateurs qui proposent des mets à emporter, des cônes orange pour la construction, des couvre-chaussures bleus pour travailleurs.

M. Damiani précise que 80 % des articles ne se trouvent pas dans les entrepôts habituels de la chaîne.

Le concept fera donc concurrence à diverses entreprises, dont Bureau en gros, Emballages Carrousel et les grossistes en alimentation Mayrand et Aubut.

Le Costco pour l’entreprise ouvrira dès 7 h la semaine et sera fermé en soirée, même les jeudis et vendredis.

Propre parc de camions

Les achats pourront se faire en ligne sur un site propre à cette enseigne qui existe déjà, mais qui n’est pas encore accessible aux Québécois.

Les commandes seront livrées uniquement aux entreprises établies dans un rayon de 50 kilomètres. Mais M. Damiani affirme que la distance pourrait être revue à la hausse.

La livraison sera assurée par des employés de Costco. Le détaillant se dotera d’ailleurs de son propre parc de camions.

Le premier Business Centre du Canada a été inauguré au printemps 2017 à Scarborough, près de Toronto. Deux autres ouvertures étaient alors prévues pour l’automne suivant, selon des documents que nous avions obtenus à l’époque. À ce jour, il s’agit encore du seul au pays.

Aujourd’hui, Costco prévoit ouvrir des Business Centre « dans toutes les grandes villes du Canada d’ici 3 à 5 ans ».

>> Consultez notre texte sur l’arrivée du concept au Canada

Aux États-Unis, Costco en exploite 18. Le premier a ouvert ses portes en 1996. La multiplication des points de vente a donc été très lente. L’arrivée au Canada des entrepôts Business Centre aura pris 20 ans.