Le futur Royalmount accueillera le premier The Rec Room au Québec, un concept de divertissement créé par Cineplex qui se décrit comme une « vaste zone d’attractions » visant une clientèle adulte. L’endroit regroupera « plus de 100 jeux », une salle de spectacle, plusieurs bars, des « options de restauration », des allées de quilles, des tables de billard, un espace de réalité virtuelle et des salles privées.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

Cineplex est la toute première entreprise à confirmer sa présence dans le mégaprojet qui doit regrouper une centaine de restaurants, des hôtels, un centre commercial et une école à l’intersection des autoroutes 15 et 40.

The Rec Room occupera un local de 40 000 pieds carrés. La moitié de la superficie sera consacrée à l’alimentation. On y trouvera une « salle à manger décontractée haut de gamme » qui proposera « un assortiment de plats artisanaux à partager » ainsi qu’un « service de restauration rapide ».

Dans la salle de spectacle, les clients pourront assister à des concerts, écouter des humoristes, participer à des jeux-questionnaires ou à des karaokés, et danser sur la musique d’un DJ.

Le concept existe déjà ailleurs au pays, en Alberta (3), en Ontario (3) et à Terre-Neuve-et-Labrador. Le premier a ouvert ses portes en septembre 2017. Dans un reportage que nous avons publié sur le sujet, Cineplex précisait vouloir plaire à une large clientèle allant des milléniaux aux baby-boomers. Les enfants sont toutefois admis.

Cinéma VIP avec alcool

Cineplex a également annoncé que le Royalmount abritera un « cinéma VIP » pour adultes comprenant « cinq salles de luxe » et un salon avec permis d’alcool. Un concept similaire se trouve déjà à Brossard.

L’ouverture des deux emplacements est prévue en 2022.

« Grâce à la culture vibrante et à l’assortiment des meilleures attractions dans sa catégorie apportés par The Rec Room et le cinéma VIP, Royalmount constituera un pôle urbain qui complétera à merveille le profil déjà dynamique de la ville », a déclaré Claude Marcotte, vice-président exécutif et associé chez Carbonleo.

Le promoteur affirme avoir « déjà conclu plusieurs autres ententes » avec de futurs locataires et être « en négociations avancées avec différents partenaires ». « Toutefois, pour des motifs contractuels, ces informations sont pour le moment confidentielles », nous a écrit Nicolas Désourdy, vice-président exécutif et associé, location.