(Toronto) Un comité d’administrateurs indépendants de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) a estimé vendredi que le prix offert par un groupe constitué de ses principaux actionnaires pour racheter l’entreprise était inadéquat.

La Presse canadienne

Le comité spécial a été mis sur pied pour examiner des solutions de rechange à l’offre présentée le 10 juin par le groupe. Celui-ci, qui comprend notamment le président exécutif de HBC, Richard Baker, propose 9,45 $ en espèces par action ordinaire pour HBC, qui détient les enseignes de vente au détail Saks Fifth Avenue, la Baie d’Hudson, Lord & Taylor et Saks Off 5th.

Le comité affirme qu’il a également reçu une offre non sollicitée portant sur environ 8 % des actions de HBC de la part de Catalyst Capital Group, qui a offert 10,11 $ par action pour un maximum de 14,8 millions d’actions ordinaires.

Les actions de HBC se négociaient vendredi après-midi à environ 9,79 $, un cours essentiellement inchangé par rapport à la clôture de jeudi. Le titre valait 6,37 $ avant que le groupe de M. Baker propose d’en racheter la totalité pour obtenir la pleine propriété.

Le comité spécial a indiqué que l’offre de Catalyst, annoncée le 22 juillet, n’était pas directement comparable, car elle n’offrait pas toutes les protections réglementaires requises dans le cadre d’une offre publique d’achat complète comme celle du groupe d’actionnaires.

Le comité a ajouté qu’il n’était pas en mesure de faire une recommandation sur l’offre de Catalyst, qui doit expirer le 16 août, mais a précisé que le groupe d’actionnaires avait été informé qu’une analyse initiale avait établi que le prix de 9,45 $ par action était inadéquat.