Le Mouvement Desjardins a rehaussé sa rentabilité en fin d'exercice 2018, ce qui a résulté en un bénéfice annuel (excédent avant ristournes) de 2,32 milliards, en hausse de 8 % sur un an.

MARTIN VALLIÈRES LA PRESSE

Une fois ajusté pour des transactions d'actifs d'affaires durant l'année, cet excédent annuel est comptabilisé à 2,19 milliards, alors en hausse de 15 % par rapport à l'exercice précédent.

Cette hausse de l'excédent a été particulièrement marquée durant le quatrième trimestre. Desjardins annonce un excédent trimestriel de 578 millions, majoré de 34 % par rapport au montant de 429 millions comptabilisé un an plus tôt.

En conséquence, Desjardins peut rehausser le montant des ristournes versées à ses membres-clients. Elle a été établie à 253 millions pour l'exercice 2018, soit 25 % de plus qu'en 2017.

La rentabilité accrue de Desjardins en fin d'exercice se répercute au niveau du rendement de ses capitaux propres, qui a atteint 9,3 % en 2018 contre 9,1 % en 2017.  

Au niveau des revenus d'exploitation, Desjardins les déclare à hauteur de 16,57 milliards pour tout l'exercice2018, soit 7 % de plus qu'en 2017.

Quant à l'actif, il a progressé de 7 % pour s'établir à 295,4 milliards en fin d'exercice, par rapport à 275 milliards un an plus tôt.

En premiers commentaires sur ces résultats, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a constaté que « nos excédents sont en progression et à la hauteur de nos attentes. Pour moi, il ne fait pas de doute que le renforcement continu de notre culture membre-client et de notre virage numérique ont beaucoup à voir avec les résultats remarquables de la dernière année. »