L'éditeur américain de jeux vidéo sur mobile Niantic, spécialisée dans la réalité augmentée a annoncé vendredi avoir réalisé une collecte de fonds de 245 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs parmi lesquels le sud-coréen Samsung, portant sa capitalisation à 4 milliards de dollars.

Mis à jour le 18 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'éditeur, popularisé grâce au succès planétaire de son jeu Pokemon Go il y a plus de deux ans, compte profiter de ces fonds pour améliorer ses capacités en termes de réalité augmentée ainsi que d'apprentissage des machines via sa plateforme Niantic Real World.

« Cette collecte de fonds vient ajouter un soutien financier et stratégique qui nous permet de nous concentrer et de bâtir sur la popularité que nous avons établie ces dernières années, alors que nous enrichissons nos offres », a déclaré le cofondateur de Niantic, John Hanke, cité dans un communiqué.

Parmi les nouveaux produits, Niantic compte lancer dans le courant de l'année son nouveau jeu de réalité augmentée, Harry Potter : Wizards Unite, développé en partenariat avec WB Games, l'éditeur de jeux vidéo des studios cinéma Warner Bros.

Ce jeu en réalité augmenté basé sur l'univers de Harry Potter fait partie des gros succès attendus en 2019 : il devrait connaître un démarrage éclair, avec 100 millions de dollars de revenus attendus sur ses 30 premiers jours, selon une étude réalisée par le spécialiste du marché de l'application, AppAnnie.

Un démarrage qui le placerait dans la droite ligne du premier grand succès de l'éditeur, Pokemon Go, devenu un véritable phénomène de société le temps d'un été, en 2016.

Niantic avait généré en à peine quelques semaines plus de 800 millions de dollars de revenus grâce à ce jeu, basé sur la franchise de jeux vidéo de Nintendo.