(New York) Kevin Plank, le PDG fondateur du groupe Under Armour, quitte ses fonctions et sera remplacé par un de ses lieutenants, a annoncé mardi l’équipementier sportif américain.

Agence France-Presse

M. Plank, 47 ans, qui avait fondé l’entreprise en 1996, va en céder les rênes au 1er janvier 2020 à Patrik Frisk, 56 ans, le directeur des opérations ou encore le numéro deux, selon un communiqué.

Il restera toutefois président exécutif du conseil d’administration.

« Patrik est la bonne personne pour devenir le nouveau PDG d’Under Armour », a expliqué Kevin Plank, cité dans le communiqué.

Il a indiqué que ce passage de témoin avait été préparé et était attendu depuis quelque temps maintenant.  

À Wall Street, le titre gagnait près de 3 % dans les échanges électroniques de préséance.

Kevin Plank avait fondé, selon la légende, Under Armour dans le sous-sol de sa grand-mère. De petite entreprise, il en a fait une multinationale avec un chiffre d’affaires annuel de 5 milliards de dollars.

Sous son contrôle, Under Armour a connu une ascension fulgurante, commanditant de grands noms du sport comme la vedette de basketball Stephen Curry et les joueurs de football américain Tom Brady, marié au mannequin brésilien Gisele Bundchen, et Cam Newton, au point de grignoter des parts de marché à Nike et Adidas.

Kevin Plank a également lancé très vite Under Armour dans l’« athleisure », une mode qui n’est souvent pas destinée à la pratique du sport, mais à la vie de tous les jours. Elle est symbolisée, à l’extrême, par l’apparition de baskets d’apparat XXL vendues par les maisons de luxe, de Gucci à Prada.

Mais en 2017, le moteur de la croissance a calé, forçant M. Plank à lancer une vaste restructuration comprenant des suppressions d’emplois et à se tourner vers l’extérieur à la quête de nouveaux talents.

C’est ainsi qu’il a recruté M. Frisk, qui était le patron de la chaîne de chaussures Aldo group.