(Saskatoon) Cameco a affiché jeudi de meilleurs résultats financiers que l’an dernier pour son plus récent trimestre, mais ce résultat témoignait malgré tout d’une perte nette, sur un marché aux prises avec une surabondance de l’offre.

La Presse canadienne

Le producteur d’uranium a enregistré une perte nette de 23 millions pour le trimestre clos le 30 juin, ce qui représentait une amélioration par rapport à la perte de 76 millions réalisée pendant la même période l’an dernier.

La perte nette ajustée s’est chiffrée à 18 millions, ce qui était plus important que celle de 9,9 millions attendue par les analystes, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. La perte ajustée par action de 4 cents était cependant conforme aux attentes.

Les revenus de Cameco ont atteint 388 millions, comparativement à ceux de 333 millions du même trimestre l’an dernier. Le chiffre d’affaires était supérieur à celui de 342 millions attendu par les analystes.

Cameco a estimé qu’il faudrait attendre encore « un bon moment » avant de décider si elle pouvait redémarrer les sites de McArthur River et de Key Lake, en Saskatchewan, alors que les autres producteurs continuent à inonder le marché.

L’action de Cameco reculait de plus de 5 % à la Bourse de Toronto, jeudi après-midi.