(Halifax) Chorus Aviation a affiché mercredi un bénéfice du premier trimestre de 33,4 millions, stimulé par un profit de change latent lié à sa dette à long terme.

La Presse canadienne

Le bénéfice net du fournisseur de services régionaux pour le transporteur aérien Air Canada s’était établi à 5,2 millions au même trimestre l’an dernier.

Ses revenus d’exploitation ont totalisé 343,9 millions, en hausse par rapport à ceux de 323,7 millions de l’an dernier.

Sur une base ajustée, Chorus a dit avoir réalisé un bénéfice de 19 millions pour le trimestre clos le 31 mars, comparativement à un profit ajusté de 26,7 millions il y a un an.

La société a vu croître ses activités de location d’avions régionaux récemment, en annonçant quatre nouvelles transactions pour un total de 11 appareils loués à des tiers depuis le début de l’année.

Ces ententes portent notamment sur deux avions ATR 72-600 loués à Azul Airlines, deux Q400 à Jambojet, deux autres Q400 à Ethiopian Airlines et cinq Q400 à SpiceJet, ce qui portera le portefeuille d’appareils acquis à environ 960 millions US, a indiqué Chorus.

« Je suis très heureux de la manière dont nous avons exécuté notre stratégie de croissance et de diversification, qui continue de tirer parti de la cadence donnée en 2018 », a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Chorus, Joe Randell.

Chorus et Air Canada ont prolongé leur partenariat, plus tôt cette année, avec un accord qui prévoit que Jazz Aviation, une filiale de Chorus, continuera à offrir ses services au plus grand transporteur aérien du pays jusqu’en 2035.

L’entente avait mis fin à certaines inquiétudes entourant les perspectives de Chorus, particulièrement après qu’Air Canada a annoncé en février qu’il allait grossir la flotte de son transporteur à bas prix Rouge et lui ajouter des vols vers certaines destinations régionales — soit le marché traditionnel de Jazz.