(Milan) Le géant américain de la restauration rapide McDonald’s poursuit son offensive en Italie, où il prévoit d’ouvrir 25 nouveaux points de vente en 2019, avec à la clé 2300 emplois, a-t-il annoncé lundi.

Agence France-Presse

L’Italie, qui voue un culte à la bonne cuisine et au café, a longtemps été relativement préservée des chaînes de restauration.

Mais depuis quelques années, celles-ci renforcent leur présence. Le torréfacteur Starbucks a ainsi inauguré en novembre à Milan son premier café en Italie, où il a pour ambition d’ouvrir de 10 à 15 points de vente par an dans les prochaines années.

« McDonald’s croît de manière régulière en Italie. Mais cette année marque une accélération par rapport aux deux années précédentes », explique à l’AFP l’expert Matteo Figura, du cabinet NPD Group, en notant qu’elle est la première chaîne de restauration dans le pays.

McDonald’s compte pour le moment 590 magasins et 23 000 employés dans la péninsule, dont 3000 embauchés ces deux dernières années.

La croissance de McDonald’s « s’inscrit dans un contexte de développement important des chaînes en Italie. Les consommateurs italiens ont une grande envie de marques », note-t-il, en soulignant le développement tant des chaînes étrangères qu’italiennes (Rossopomodoro, Old Wild West…).

« Pour le moment, les chaînes représentent seulement 25 % du marché de la restauration dans la péninsule, le reste étant le fait de restaurateurs indépendants. Dans d’autres pays, elles ont une part de marché beaucoup plus élevé : en Grande-Bretagne, de 57 %, en France de 38 % et en Allemagne de 34 % », souligne l’expert.

« Mais les chaînes croissent très rapidement en Italie : elles ont enregistré un hausse de 9,5 % en termes de recettes l’an dernier », ajoute-t-il.

Le marché de la restauration croît très peu en termes de fréquentation, donc pour faire des profits, les restaurants sont incités à réduire les coûts et « dans ce sens, les chaînes sont avantagées car tout y est standardisé », souligne M. Figura.