Les Innus de la réserve Ekuanitshit, sur la Côte-Nord, s'adressent aux tribunaux pour empêcher Rio Tinto Fer et Titane de prolonger l'exploitation de sa mine d'ilménite du lac Tio sans leur consentement.

Mis à jour le 14 sept. 2018
Hélène Baril LA PRESSE

Dans une poursuite déposée contre le gouvernement du Québec et Rio Tinto, le chef Jean-Charles Piétacho, au nom de sa communauté, conteste le certificat d'autorisation délivré à Rio Tinto le 9 août dernier, alors que les Innus attendent toujours des réponses à leur longue liste de questions soumise au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Les Innus demandent à la cour d'annuler ce certificat d'autorisation pour le projet situé sur leur terre ancestrale, parce qu'ils n'ont pas été consultés de façon adéquate. Ils poursuivent des discussions avec Rio Tinto concernant une compensation financière, lit-on dans les documents déposés en cour.