L'action de Roots est tombée à son plus bas niveau depuis que le détaillant de vêtements a investi le marché boursier, en octobre dernier, le bénéfice de son deuxième trimestre s'étant avéré inférieur aux attentes des analystes.

LA PRESSE CANADIENNE

La société établie à Toronto a affiché une perte nette de 4,08 millions de dollars, moins importante que celle de 8,34 millions réalisée au deuxième trimestre de l'année dernière.

En excluant les éléments non récurrents, Roots a enregistré une perte nette ajustée de 6 cents par action pour le trimestre clos le 4 août.

Les analystes s'attendaient en moyenne à une perte ajustée de 2 cents par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Le titre de Roots chutait de près de 12%  vers midi à la Bourse de Toronto, pour se négocier à 8,22 $, après avoir reculé en avant-midi jusqu'à 7,64 $. L'entreprise a effectué son entrée en Bourse le 25 octobre 2017, au cours de lancement de 12 $.

Les ventes de Roots ont augmenté de 3,6%  pour atteindre 60,2 millions au deuxième trimestre, par rapport à la même période l'an dernier.

Le chef de la direction de Roots, Jim Gabel, a indiqué dans un communiqué que la société avait surmonté un ralentissement potentiel des achats après le 150e anniversaire du Canada, célébré en 2017, et avait réussi à afficher ce qu'il considère être un solide chiffre d'affaires.