CAE a annoncé mercredi un investissement total d'un milliard de dollars en cinq ans dans des projets d'innovation afin de demeurer «à l'avant-garde du secteur de la formation», notamment dans le domaine de l'aviation.

LA PRESSE CANADIENNE

L'entreprise établie à Montréal vise rien de moins que de «révolutionner la formation des pilotes, des équipages et des professionnels de la santé».

Le principal projet a pour but de positionner le Québec et le Canada «en tant que chefs de file en technologie numérique», peut-on lire dans le communiqué publié mercredi après-midi par CAE.

Les gouvernements du Québec et du Canada vont aussi participer au financement du projet «Intelligence numérique», qui a pour objectif de développer des solutions de formation en aviation, en défense et sécurité, ainsi qu'en soins de santé.

Ottawa et Québec vont verser une contribution totale de près de 200 millions $ au cours des cinq prochaines années.

Québec a confirmé par communiqué qu'il accorde à CAE un prêt remboursable de 42,5 millions $ et une subvention de 5 millions $.

Par voie de communiqué, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a souligné que l'investissement important va permettre «de créer de nouveaux emplois très spécialisés au Canada» en plus de soutenir la formation de futurs professionnels grâce à des outils de simulation parmi les plus avancés du monde.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a plutôt mis en lumière la décision de CAE de «miser sur le talent des Québécoises et des Québécois».