Source ID:; App Source:

UPS fait mieux que prévu mais l'action recule

UPS est considéré comme un bon indicateur de... (Photo archives Associated Press)

Agrandir

UPS est considéré comme un bon indicateur de la santé de l'économie américaine, les services de messagerie reflétant la santé de l'économie en général.

Photo archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le groupe de messagerie américain UPS a annoncé jeudi des résultats en hausse pour son deuxième trimestre et réaffirmé ses prévisions pour l'ensemble de son exercice annuel ce qui n'empêchait pas son action de baisser à Wall Street.

UPS est considéré comme un bon indicateur de la santé de l'économie américaine, les services de messagerie reflétant la santé de l'économie en général.

Sur les trois mois d'avril à juin, UPS a dégagé un bénéfice net de 1,38 milliard de dollars, en hausse de 9%, pour un chiffre d'affaires de 15,75 milliards de dollars (+7,7%) supérieur aux attentes du marché qui étaient de 15,47 milliards.

Le bénéfice par action est de 1,58 dollar, lui aussi supérieur aux prévisions de 1,47 dollar.

Sur six mois, le bénéfice d'exploitation est de 4 milliards, en progression de 3,6%, et s'est montré particulièrement bon pour les activités de logistiques (+23% à 417 millions de dollars) et aux États-Unis (+5,8% à 2,47 milliards de dollars). Il est cependant en recul de 6,3% à 1,11 milliard de dollars à l'international.

Sur les trois mois sous considération, il est en hausse de 8,7% à 2,22 milliards de dollars avec une hausse de 13,1% aux États-Unis, une baisse de 4,9% à l'international et un bond de 24% pour les activités dans la logistique.

UPS a réaffirmé ses prévisions pour l'année d'un bénéfice par action compris entre 5,80 et 6,10 dollars, ce qui inclut un impact négatif de 400 millions de dollars des effets de change. Les attentes actuelles du marché sont de 5,95 dollars.

Le titre UPS perdait toutefois 4,18% à 107,60 dollars à Wall Street vers 12h10. Depuis le début de l'année, le titre n'a pas progressé alors que la Bourse américaine a dans le même temps gagné plus de 17%.

Le PDG du groupe, David Abney, a pourtant fait part de sa confiance sur les perspectives de croissance lors d'une conférence avec les analystes financiers après la présentation des résultats. «Si nous considérons le reste de l'année, l'économie mondiale devrait croître modérément et UPS est en bonne position pour en recueillir les fruits».

Mais UPS doit faire face à une hausse de ses coûts, notamment ceux de l'essence et du kérosène qui ont progressé de 43% sur un an à 187 millions de dollars. Les dépenses d'investissements ont atteint 938 millions de dollars depuis le début de l'année.

Le revenu par colis transporté a baissé aux États-Unis (marché intérieur) de 1,3% à 5,99 dollars, de 6,8% à l'export à 29,22 dollars et de 2,3% sur les marchés hors États-Unis à 16,31 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer