L'action de Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, s'effondrait mercredi à Wall Street dans les échanges d'après-séance, après la publication de mauvais résultats trimestriels, les premiers depuis son introduction en Bourse.

Publié le 10 mai 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le titre perdait 25,41% à 17,14 dollars vers 17 h, après avoir clôturé juste avant la présentation des résultats à 22,98 dollars.

Il se retrouvait pratiquement à son prix d'introduction de 17 dollars le 2 mars. L'action avait décollé au premier jour de sa cotation de plus de 40% ce jour-là pour friser les 25 dollars.

Mais Snap a annoncé mercredi une perte de 2,2 milliards de dollars pour le premier trimestre de son exercice clos fin mars. Elle s'explique toutefois largement par des compensations versées sous forme d'actions pour un montant de 2 milliards de dollars au moment de l'introduction en Bourse.

Mais la déception est venue d'un chiffre d'affaires de 149,6 millions de dollars alors que le marché s'attendait à 158 millions de dollars.

Snap a indiqué que le nombre de ses usagers quotidiens a grimpé à 166 millions à la fin du trimestre soit 36% de plus qu'un an auparavant, mais seulement 5% de plus qu'à la fin du trimestre précédent.

Le cofondateur et PDG, Evan Spiegel, a indiqué lors d'une conférence téléphonique après la publication des résultats que le groupe travaillait à développer ses applications sous le logiciel d'exploitation Android (Google) qui offrent plus de possibilités de développement que celui d'Apple.

«Nous avons encore beaucoup de travail à faire, mais nous sommes heureux de ce que nous avons pu accomplir en si peu de temps», a-t-il souligné.

Les avis sont partagés sur l'avenir de Snapchat, certains analystes le décrivant comme un concurrent crédible pour Facebook, mais d'autres ne lui laissant que peu de chance face au géant des réseaux sociaux qui compte près de deux milliards d'utilisateurs.