Le spécialiste américain de la rénovation et de l'aménagement de la maison Home Depot a relevé mardi son principal objectif annuel, après avoir dépassé les attentes au troisième trimestre, signe que la consommation des ménages reste solide.

Publié le 15 nov. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

S'il s'attend toujours à une progression de 6,3 % de son chiffre d'affaires annuel (+4,9 % à nombre de magasins comparables), le bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, qui constitue la référence en Amérique du Nord, devrait atteindre 6,33 dollars au lieu des 6,31 dollars attendus précédemment. Il s'agit du niveau espéré actuellement par les analystes.

C'est la deuxième fois de suite que Home Depot, dont les résultats reflètent généralement la santé de la consommation des ménages américains, relève cet objectif.

Lors du troisième trimestre de l'exercice décalé 2016/17 clos le 30 octobre, le bénéfice net a bondi de 14,1 % à 1,97 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 1,60 dollar contre 1,58 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 6,1 % à 23,15 milliards de dollars, également supérieur aux attentes qui étaient de 23,05 milliards. Il est en progression de 5,5 % à nombre de magasins comparable, contre une hausse de 4,4 % attendue par les marchés.

À Wall Street, l'action Home Depot gagnait 1,67 % à 129,80 dollars vers 7h55 dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

«Nous avons enregistré une croissance équilibrée de nos ventes lors du trimestre, tirée par une hausse du ticket d'achat moyen et des transactions», a souligné le PDG Craig Menear, cité dans le communiqué.

Le dirigeant a souligné que l'ouragan Matthew, qui a affecté le sud-est des États-Unis en octobre, et des inondations en Louisiane n'avaient pas particulièrement perturbé sa chaîne d'approvisionnement.

Home Depot, dont les activités sont davantage dépendantes du secteur de la construction, profite du redressement continu de l'immobilier aux États-Unis et du crédit facile qui conduisent un grand nombre d'Américains à rénover de plus en plus leurs maisons.

Le groupe était propriétaire de 2276 magasins aux États-Unis, à Porto-Rico, Guam, aux îles Vierges et de 10 au Canada et au Mexique à la fin octobre et employait 385 000 personnes.