Le transporteur d'hydrocarbures TransCanada a annoncé jeudi un bénéfice de 365 millions de dollars canadiens au deuxième trimestre, en baisse de 15% sur le même trimestre l'an dernier.

Publié le 28 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Pour les trois mois écoulés entre avril et juin, TransCanada a réalisé un bénéfice par action de 52 cents, soit un cent de plus que le consensus moyen des analystes. Ce résultat tient compte d'une charge de 113 millions CAD pour les coûts associés à l'acquisition, pour 10,3 milliards de dollars américains, du groupe Columbia Pipeline.

Le chiffre d'affaires du groupe basé à Calgary a progressé de 4,6% par rapport au deuxième trimestre 2015, pour atteindre 2,75 milliards de dollars, soit au-delà des prévisions des analystes qui tablaient sur 2,66 milliards.

Le résultat d'exploitation s'est établi à 1,1 milliard en hausse de 8,3% sur celui dégagé entre avril et juin l'an dernier.

TransCanada a assuré que le rachat (conclu le 1er juillet) du groupe Columbia Pipeline, qui opère 24 000 km d'oléoducs aux États-Unis, va «générer des résultats plus forts à l'avenir».

«L'acquisition de Columbia renforce la position de TransCanada en tant que l'une des sociétés leaders des infrastructures énergétiques en Amérique du Nord», a estimé Russ Girling, PDG du groupe canadien.

Selon l'opérateur d'oléoducs, l'ajout de Columbia au réseau déjà existant devrait permettre d'augmenter les dividendes de 8 à 10% d'ici 2020.

Ces résultats étaient salués par les marchés: le titre de TransCanada gagnait 0,45% à 59,72 dollars canadiens à la Bourse de Toronto vers 10h30.