Le groupe américain de produits pharmaceutiques et d'hygiène Johnson & Johnson (JNJ) a relevé mardi ses prévisions annuelles, après avoir dépassé les attentes au deuxième trimestre malgré le dollar fort ayant rogné ses ventes à l'international.

Mis à jour le 19 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Entre avril et juin, le bénéfice net a certes plongé sur un an de 11,5% à 4 milliards de dollars mais, rapporté par action, il ressort à 1,74 dollar, soit mieux que le 1,68 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Les ventes ont elles augmenté de 3,9% à 18,48 milliards de dollars, au-dessus des 17,97 milliards anticipés, a annoncé mardi le groupe.

Mais hors impact des taux de change, les ventes ont progressé de 5,3% sur le deuxième trimestre, fait valoir le groupe qui met notamment en avant la dévaluation de la monnaie vénézuélienne. JNJ pâtit depuis plusieurs trimestres du renchérissement du dollar que n'arrive pas à compenser la baisse des prix des matières premières utilisées dans la fabrication de ses produits.

Les revenus trimestriels réalisés à l'international ont ainsi quasiment stagné (+0,4%) quand ils progressaient de 7,4% aux États-Unis, où le groupe effectue la majorité de ses ventes.

La division pharmacie, qui représente 47% des ventes, reste la locomotive: elle a enregistré une hausse de 9% de ses recettes trimestrielles, à 8,65 milliards de dollars, grâce aux ventes des anti-cancéreux Imbruvica (leucémie) et Darzalex (myélome multiple), de l'anti-coagulant Xarelto et de l'antidiabétique Invokana.

Les ventes de médicaments ont aussi été gonflées par des rabais aux assureurs et aux pharmaciens moins élevés que ce qui était prévu initialement.

Le chiffre d'affaires de la division équipements médicaux, en pleine restructuration, a très légèrement augmenté (+0,8% à 6,41 milliards de dollars).

A l'inverse, la division produits de grande consommation, dont le portefeuille comprend les marques Neutrogena, Aveeno et Tylenol, a vu son chiffre d'affaires baisser de 5,8% à 3,2 milliards de dollars lors du trimestre sous revue.

Fort de la «bonne dynamique entrevue tout au long du premier semestre», selon le PDG, Alex Gorsky, le groupe a relevé pour la deuxième fois de suite ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2016.

Le chiffre d'affaires annuel devrait être compris entre 71,5 milliards de dollars et 72,2 milliards pour un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 6,63 à 6,73 dollars.

Il prévoyait jusqu'ici des ventes de 71,2 milliards à 71,9 milliards de dollars et un bénéfice par action compris entre 6,53 et 6,68 dollars.

Alors que les fusions et acquisitions se sont succédées récemment dans la pharmacie, Johnson & Johnson a indiqué qu'il étudierait toute possibilité même si sa priorité est de nouer des accords de licences sur des médicaments spécifiques.

À Wall Street, le titre gagnait 1,44% à 124,92 dollars vers 14 h 50.