Source ID:; App Source:

Electronic Arts dépasse les attentes grâce au sport et à Star Wars

EA, qui a notamment des licences de la... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

EA, qui a notamment des licences de la fédération internationale de football (FIFA) ou des ligues de football américain (NFL) et de hockey (NHL) aux États-Unis, se félicite tout particulièrement du succès de ses jeux sportifs sur consoles.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SAN FRANCISCO

L'éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts (EA) a terminé mieux que prévu son exercice décalé 2015/16, soutenu par ses titres sportifs ou inspirés de l'univers de Star Wars, selon des résultats publiés mardi.

Sur les douze mois achevés fin mars, la société a augmenté son bénéfice net de 26% à 1 milliard de dollars, malgré un chiffre d'affaires en repli de 3% à 4,4 milliards.

Au dernier trimestre, le bénéfice net a même plus que doublé à 899 millions de dollars, tandis que le bénéfice par action, qui sert de référence à Wall Street, est ressorti à 50 cents, dépassant ainsi de 8 cents la prévision moyenne des analystes.

Le chiffre d'affaires trimestriel est également meilleur que prévu. Il a progressé de 10% à 1,3 milliard de dollars.

Ces bonnes nouvelles ont permis à l'action EA de grimper de plus de 7% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

EA, qui a notamment des licences de la fédération internationale de football (FIFA) ou des ligues de football américain (NFL) et de hockey (NHL) aux États-Unis, se félicite tout particulièrement du succès de ses jeux sportifs sur consoles. Ils ont séduit plus de 54 millions de joueurs sur l'exercice écoulé, un niveau en augmentation de 65%.

Son nouveau titre inspiré de Star Wars Battlefront, s'est vendu pour sa part à plus de 14 millions d'unités. EA souligne en outre qu'il lui a permis d'élargir sa base d'utilisateurs, car plus de 15% des joueurs sont ainsi entrés pour la première fois dans son écosystème.

Le groupe compte continuer de profiter de son accord de licence avec Disney, propriétaire de la marque Star Wars. Sa direction a indiqué lors d'une téléconférence avec des analystes qu'elle tablait sur «probablement au moins un titre Star Wars par an sur les trois ou quatre prochaines années».

Pour l'exercice entamé début avril, EA dit viser un bénéfice par action de 3,50 dollars, conforme à la prévision moyenne des analystes, pour un chiffre d'affaires de 4,75 milliards.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer