Malgré une hausse notable de sa production, la Compagnie IOC, l'un des principaux producteurs de fer de la fosse du Labrador, a bien failli sombrer dans le rouge l'an dernier.

Publié le 12 févr. 2016
Sylvain Larocque LA PRESSE

En 2015, IOC a enregistré des profits nets d'à peine 20,4 millions US, soit 10 fois moins que les 245,3 millions US dégagés au cours de l'année précédente. Les revenus de la filiale de Rio Tinto se sont élevés à 2,31 milliards US, en baisse de 20 %. La production a augmenté de 16 %, mais les prix du fer ont reculé de 40 %.

Pour l'ensemble des activités de Rio Tinto dans le secteur du fer, les profits nets se sont élevés à 3,95 milliards US, en baisse de 51 %. Les ventes ont atteint 15,2 milliards US, en recul de 34 %.

La situation est un peu moins préoccupante au sein de la division Métal primaire, qui exploite notamment quatre alumineries au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les profits nets se sont chiffrés à 446 millions US, en baisse de 29 %, sur des revenus de 4,93 milliards US, en diminution de 16 %.

« Je crois que nous avons, comme le montrent les statistiques, les meilleurs actifs au monde dans le domaine de l'aluminium », s'est exclamé jeudi le PDG de Rio Tinto, Sam Walsh, au cours d'une téléconférence avec les analystes financiers.

LE DIVIDENDE ÉCOPE

Le géant australo-britannique a terminé l'année avec une perte nette de 866 millions US (47,5 cents US par action), bien loin du bénéfice net de 6,53 milliards US (3,53 $US par action) enregistré en 2014. Les résultats ont été touchés par des pertes de 3,3 milliards US liées aux effets de change et à des produits dérivés financiers ainsi que par des dépréciations de 1,8 milliard US découlant de projets en Guinée (fer), en Saskatchewan (uranium) et en Australie (uranium).

Comme Rio Tinto s'attend à ce que les marchés des métaux demeurent difficiles pendant encore deux ans au moins, l'entreprise a annoncé jeudi une réduction importante de son dividende, abandonnant la promesse, pourtant réitérée en décembre par M. Walsh, de continuer à l'augmenter chaque année. Le dividende pourrait baisser à 1,10 $ US l'action en 2016, contre 2,15 $ US en 2015, a indiqué Rio Tinto.

Rio Tinto procédera en outre à de nouvelles compressions cette année et l'an prochain : des coupes de 2 milliards US dans ses dépenses d'exploitation et de 3 milliards US dans ses investissements en immobilisations. On ne sait pas encore dans quelle mesure chaque division sera touchée.