Les mises à pied annoncées par Telus en novembre et des dépenses liés à la mise à jour de sa technologie de réseau ont forcé le géant canadien des télécommunications à afficher un bénéfice en baisse pour son quatrième trimestre.

Mis à jour le 11 févr. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

Le bénéfice net pour les trois derniers mois de 2015 s'est chiffré à 261 millions $, ce qui représente une chute de 16,3 % par rapport à celui de 312 millions $ engrangé un an plus tôt.

Les frais de restructuration et les autres frais ont progressé à 99 millions $ au quatrième trimestre, comparativement à ceux de 26 millions $ de la même période l'année précédente.

Telus a aussi inscrit à ses résultats un amortissement des immobilisations corporelles en hausse de 40 millions $ par rapport à l'année précédente, conséquence d'investissements effectués dans de nouvelles technologies pour son réseau.

Le bénéfice net ajusté a moins reculé par rapport à l'année précédente, glissant de 1,2 % à 324 millions $, comparativement à 328 millions $ en 2014.

Les revenus trimestriels ont grimpé de 2,8 % à 3,2 milliards $, une croissance essentiellement attribuable aux services de données.

La division des services sans fil a cumulé des recettes de 1,6 milliard $, tandis que le revenu moyen par abonné a augmenté de 0,6 % à 63,74 $.

La société de Vancouver avait annoncé en novembre qu'elle éliminerait 1500 postes, notamment grâce à des départs volontaires et des retraites anticipées. Elle avait alors aussi annoncé une augmentation de son dividende aux actionnaires.

Jeudi, Telus a indiqué avoir allongé 252 millions $ en dividendes au cours du quatrième trimestre, en plus d'avoir racheté pour 234 millions $ de ses propres actions en vertu de son programme de rachat d'actions de 2015-16. Son prochain dividende trimestriel, qui sera versé le 1er avril, est de 44 cents par action.