Après avoir consacré les derniers mois à son entrée en Bourse, la société montréalaise de musique Stingray Digital entend reprendre de plus belle le chemin des acquisitions.

Mis à jour le 12 août 2015
Vincent Brousseau-Pouliot LA PRESSE

Inscrite en Bourse depuis le 3 juin dernier, Stingray a dévoilé pour la première fois ce matin ses résultats financiers trimestriels. La société a généré une perte nette de 1,8 million de dollars (-0,05$ par action), que l'entreprise attribue principalement aux dépenses engendrées par son entrée en Bourse et à la facture d'avantages tangibles exigée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour avaliser la transaction. 

Stingray fait toutefois valoir que son entrée en Bourse lui a permis de « réduire considérablement » son endettement. Stingray est ainsi « en excellente posture pour poursuivre notre stratégie d'acquisitions », a indiqué son président et chef de la direction Eric Boyko par voie de communiqué. Plus tard en juillet, Stingray a d'ailleurs annoncé l'acquisition du groupe Brava, dont les trois chaînes de jazz, d'opéra et de musique classique ont 35 millions d'abonnés à travers le monde.  

Au premier trimestre se terminant le 30 juin dernier, Stingray, dont les chaînes musicales de télé rejoignent environ 135 millions d'abonnés dans 127 pays, a généré un bénéfice ajusté avant impôts, intérêts et amortissement de 7,15 millions (+22,8% par rapport à la même période l'an dernier) sur des revenus de 19,9 millions (+27,3% sur un an). Le bénéfice net ajusté (qui exclut certaines dépenses comme celles de l'entrée en Bourse et les avantages tangibles au CRTC) a été de 4,8 millions (0,12$ par action), comparativement à 3,6 millions (0,10$ par action) l'an dernier. La perte nette a été de -1,8 million (-0,05$ par action), comparativement à un bénéfice net de 1,0 million (0,03$ par action) à la même période l'an dernier.

À son entrée en Bourse le 3 juin, l'action A de Stingray est passée de 6,25$ (son prix d'émission offert aux investisseurs institutionnels) à 7,25$ lors de sa première séance à la Bourse de Toronto. Le titre a clôturé la séance d'hier à 7,00$, puis a perdu 0,04$ aujourd'hui en matinée pour se transiger à 6,96$ sur l'heure du midi.