L'équipementier automobile Magna International (T.MG) a annoncé vendredi un bénéfice net de 538 millions de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 4 % par rapport à la même période l'an dernier, malgré un effet de change négatif.

Publié le 7 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ramené à une action, le résultat net est ressorti à 1,29 dollar, soit 11 cents de plus que ce qu'avaient prévu les analystes dans leur consensus.

Par rapport à la même période un an plus tôt, le chiffre d'affaires trimestriel a baissé de 9 % à 8,1 milliards de dollars au cours des trois mois terminés le 30 juin. L'équipementier explique ce recul par la baisse de l'euro et du dollar canadien face à la devise américaine. Le repli de ces monnaies «a eu un important impact négatif sur nos ventes», a noté la société canadienne dans son communiqué.

L'impact des devises a pesé pour 890 millions de dollars sur le chiffre d'affaires, contre un impact de 880 millions au trimestre précédent. Hors effet de change, le chiffre d'affaires aurait affiché une croissance de 1 % sur le trimestre, a indiqué Magna.

Le résultat d'exploitation s'est monté à 677 millions de dollars, en recul de 6 % par rapport au même trimestre l'an dernier.

Les ventes de véhicules entièrement assemblés ont baissé de 8 %, tandis que les volumes de production ont reculé de 17 %, à environ 28 500 voitures fabriquées. La production de véhicules légers en Amérique du Nord a cependant augmenté de 3 %.

Pour l'ensemble de l'exercice 2015, Magna International a légèrement revu à la hausse (+100 millions de dollars) ses prévisions de chiffre d'affaires, que le groupe canadien estime dans une fourchette de 30,9 à 32,6 milliards de dollars. La marge devrait être de 87 % des ventes et l'investissement sera de l'ordre de 1,3 à 1,5 milliard.

Le marché accueillait favorablement ces résultats: Magna gagnait 0,98 % à 72,07 dollars à 11 h 30 à la bourse de Toronto.