Source ID:; App Source:

Monsanto victime du dollar fort

Le géant américain de l'agrochimie Monsanto (MON) a payé au... (Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg)

Agrandir

Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le géant américain de l'agrochimie Monsanto (MON) a payé au deuxième trimestre la force du dollar, qui rend chers ses produits dans la plupart des pays agricoles, avec une chute plus prononcée que prévu de ses bénéfices et ventes.

Il a dégagé un profit net de 1,42 milliard de dollars, en recul de 14,7% sur un an, en décembre, janvier et février, soit le deuxième trimestre de son exercice décalé 2014/2015 devant s'achever en août, selon un communiqué publié mercredi.

Ce résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, référence des investisseurs américains, de 2,92 dollars, contre 2,93 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a baissé, lui, de 10,9% à 5,19 milliards de dollars, contre 5,58 milliards anticipés.

La dégringolade est notable dans les ventes de semences transgéniques, sa principale source de revenus, dont les ventes ont reculé de 10,1% à 4,17 milliards.

Seuls les revenus générés par le soja ont été épargnés par le dollar fort, progressant de 7,7% à 883 millions de dollars.

Quant aux engrais et désherbants, leurs revenus ont décroché de 14% à 1,01 milliard de dollars.

«Les ventes de semences au deuxième trimestre (...) reflètent l'impact de l'affaiblissement des monnaies» face au dollar», explique le groupe.

La vigueur du dollar face aux principales devises rend chers les produits de Monsanto dans des pays comme le Brésil, où les agriculteurs en sont friands.

En outre, le groupe enregistre un manque à gagner quand il convertit en dollars les ventes réalisées dans les pays émergents, dont les monnaies ont fondu face au billet vert.

À Wall Street, le titre reculait de 0,67% à 111,79 dollars vers 8h40 dans les échanges électroniques de pré-séance.

Si le groupe de Saint-Louis dans le Missouri a confirmé ses prévisions annuelles, celles-ci devraient se situer dans le bas de la fourchette, en raison de l'impact négatif continu des effets de change.

Le fabricant des OGM avait annoncé début janvier qu'il visait un bénéfice par action compris entre 5,75 et 6,0 dollars. Les marchés financiers anticipent 5,83 dollars.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, Monsanto promet une réduction drastique de ses coûts, de l'ordre de 3 à 5% comparé à l'exercice précédent.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer