Bénéfice en baisse pour HP

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HPQ) a... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie ESTIENNE
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HPQ) a annoncé mardi une baisse de 2% de son bénéfice net annuel, et ses ventes sont en berne dans toutes ses activités à l'exception des PC, qu'il s'apprête à scinder.

HP a dégagé un bénéfice net de 5,01 milliards de dollars sur son exercice décalé clos fin octobre, dont 1,33 milliard sur les trois derniers mois (-6%).

Le bénéfice par action hors exceptionnels, la référence pour Wall Street, a atteint 1,06 dollar au quatrième trimestre, soit exactement la prévision moyenne des analystes, mais le chiffre d'affaires a déçu avec une baisse de 2% à 28,41 milliards de dollars.

C'est une rechute comparé au troisième trimestre, où les ventes du groupe avaient enregistré leur première progression en trois ans.

Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires enregistre au final une baisse de 1% à 111,45 milliards de dollars. Et la PDG du groupe, Meg Whitman, a tempéré les espoirs pour l'exercice 2015 entamé début novembre en indiquant qu'il resterait «stable à devises constantes», lors d'une téléconférence avec des analystes.

«Le redressement de HP reste sur la bonne voie», a-t-elle néanmoins réaffirmé, se félicitant notamment d'avoir «stabilisé la trajectoire de nos revenus, renforcé nos opérations, affiché une solide discipline financière, et une fois encore fait de l'innovation la pierre angulaire de notre entreprise».

«Il y a encore beaucoup à faire, mais nos efforts jusqu'à présent, combinés avec la scission que nous avons annoncée en octobre, jettent les bases pour une accélération des progrès en 2015 et au-delà», a-t-elle ajouté.

Mme Whitman a engagé depuis trois ans une importante restructuration, passant entre autres par d'importantes coupes dans les effectifs: 41 000 personnes ont quitté le groupe depuis 2012, et le total devrait atteindre 55 000 l'an prochain, selon la directrice financière Cathie Lesjak.

HP a aussi décidé le mois dernier de se scinder en deux, pour séparer ses activités historiques dans le matériel informatique (imprimantes et PC) de celles dans les services, jugés plus porteurs. L'opération doit être bouclée d'ici fin octobre 2015.

Les PC résistent

HP tente ainsi de s'adapter à la crise sur le marché du PC, dont il reste le deuxième fabricant mondial derrière le chinois Lenovo mais où les ventes sont cannibalisées par celles de tablettes et de téléphones intelligents, très populaires auprès des consommateurs.

Le cabinet de recherche IDC a estimé mardi que les ventes mondiales de PC devraient diminuer de 2,7% sur l'ensemble de 2014. Ce sera la troisième année successive de baisse.

Il n'empêche qu'au quatrième trimestre, la branche PC de HP est la seule à avoir vu ses revenus progresser: ils ont augmenté de 4% au total, soutenus par les achats des entreprises (+7%) et les ordinateurs portables (+8%) qui ont compensé des baisses des ventes au grand public et pour les ordinateurs de bureau (-2% dans les deux cas).

Mme Whitman a aussi assuré que HP avait gagné des parts de marché dans tous les segments du marché et dit s'attendre à poursuivre sur cette voie.

Toutes les autres activités ont en revanche affiché un chiffre d'affaires en baisse, la plus prononcée (-7%) revenant à l'importante division de services aux entreprises.

Cela «va augmenter les craintes des investisseurs quant à une accélération du déclin des ventes de HP si/quand les marchés pour les PC vont commencer à ralentir», préviennent les analystes de RBC Capital Market.

Mme Whitman a nuancé en faisant valoir que toutes les divisions avaient amélioré leurs marges, «ce qui n'était pas arrivé depuis mai 2012».

Pour l'ensemble de l'exercice 2015, HP table sur un bénéfice par action entre 3,83 et 4,03 dollars, à comparer à 3,95 dollars visés par les analystes.

La prévision pour le premier trimestre est en revanche décevante: HP dit attendre de 89 à 93 cents, pour un consensus du marché tout en haut de cette fourchette.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l'action HP perdait 1,17% à 37,19 dollars vers 23H20 GMT.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer