Airbus a été devancé par Boeing en termes de commandes nettes d'avions en 2018, avec 747 commandes enregistrées contre 893 à Boeing, selon les chiffres rendus publics par l'avionneur européen mercredi.

Mis à jour le 9 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

En termes de livraisons, Airbus a confirmé le chiffre record de 800 appareils livrés qu'il avait dévoilé la veille. Boeing a là encore dépassé Airbus, avec 806 appareils remis aux clients du constructeur américain.

Airbus a atteint ses objectifs de livraisons, mais s'est inscrit en retrait en termes de commandes par rapport à 2017, au cours de laquelle il avait enregistré 1109 commandes nettes.

Fin 2018, son carnet de commandes atteignait « un nouveau record pour l'industrie » avec 7577 appareils, dont 480 A220, contre 7265 fin 2017.

Ses livraisons ont pâti des problèmes de production chez des fournisseurs qui ont ralenti leur cadence, en particulier l'A320neo, son moyen-courrier re-motorisé.

« Malgré d'importants défis opérationnels, Airbus a poursuivi la hausse de ses cadences de production et livré un nombre d'avions record en 2018 », s'est félicité Guillaume Faury, le président d'Airbus commercial aircraft, l'activité avions commerciaux du groupe.  

« Je suis également satisfait du bon niveau des prises de commandes, qui témoignent de la vigueur sous-jacente du marché des avions commerciaux et de la confiance que nous accordent nos clients », a ajouté Guillaume Faury, qui prendra les rênes du géant aéronautique européen au printemps.

Dans la course acharnée que se livrent les deux rivaux, Boeing conserve donc la couronne de premier avionneur en termes de livraisons, acquise depuis bientôt sept ans, même s'il reste légèrement en dessous de ses ambitions, qui étaient de livrer entre 810 et 815 appareils.

Airbus a livré 626 appareils de la famille A320 (contre 558 en 2017), dont 386 A320neo (contre 181 en 2017). Il a également livré 20 A220, le dernier arrivé dans sa gamme mono-couloir après sa prise de participation majoritaire dans le programme du canadien Bombardier.

Sur le segment long-courrier, Airbus a livré 49 A330, dont les trois premiers A330neo, 93 A350 XWB (contre 78 en 2017), et 12 A380, son vaisseau amiral, contre 15 en 2017.

Il devrait dépasser ces chiffres en 2019 à la faveur de la montée en cadence de production de ses « best-sellers », l'A320 et l'A350. Airbus indique que « de manière générale, le programme A320 est sur la bonne voie pour atteindre une cadence de 60 appareils par mois d'ici à mi-2019 », contre 55 actuellement, et que ses équipes « ont franchi avec succès un jalon industriel important pour l'A350, en atteignant la cadence visée de dix appareils produits par mois. »

En 2017, Boeing avait livré 763 appareils, devant Airbus qui en avait livré 718.