Source ID:; App Source:

Les Chinois, rivaux ou alliés de Bombardier à New York?

An employee works on a new regional transport... (PHOTO Benoit Tessier, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

An employee works on a new regional transport train at the Bombardier plant in Crespin, near Valenciennes, northern France, October 17, 2016. REUTERS/Benoit Tessier

PHOTO Benoit Tessier, ARCHIVES REUTERS

Sylvain Larocque
La Presse

CRRC, le géant chinois du matériel roulant, est prêt à construire une usine dans l'État de New York pour obtenir le prochain méga-contrat du métro de la métropole américaine, que convoitent également Bombardier, Alstom, Kawasaki et Siemens.

CRRC souhaite acquérir un terrain dans le parc industriel de Fort Edward, une ville située au nord d'Albany, rapportent des médias locaux. Le site a déjà abrité des installations de General Electric et est à proximité des voies ferrées du Canadien Pacifique. CRRC investirait 60 millions US pour y ériger une usine d'assemblage de 125 000 pieds carrés qui emploierait environ 200 personnes pendant les quelque cinq ans que durerait la construction des 1025 voitures dont a besoin la Metropolitan Transportation Authority (MTA).

Fait intéressant, CRRC envisage de se servir de son éventuelle usine de Fort Edward pour exporter des trains au Canada. Notons toutefois que CRRC n'a pas participé à l'appel de qualification qu'a lancé cet été la Caisse de dépôt et placement pour son projet de Réseau électrique métropolitain.

Bombardier, Alstom et Kawasaki ont déjà décroché des contrats de la MTA et disposent tous, par conséquent, d'usines dans l'État de New York.

Depuis 2014, CRRC a raflé au nez de Bombardier deux contrats importants pour les métros de Boston et de Chicago en s'engageant à construire des usines dans ces régions.

Or, selon l'Albany Business Review, qui cite des sources anonymes, Bombardier et CRRC «pourraient collaborer» ensemble si l'une ou l'autre des entreprises remportait la commande de New York. 

Soulignons qu'en septembre, Bombardier et CRRC ont conclu un «accord de coopération stratégique» qui couvre notamment «le développement des marchés chinois et international et la gestion des ressources communes de production». 

«Nous avons ainsi établi un cadre pour identifier les projets spécifiques pour lesquels nous pourrions appuyer sur nos forces complémentaires afin de fournir une valeur additionnelle aux clients», a indiqué vendredi un porte-parole de Bombardier Transport, Marc-André Lefebvre. Il a toutefois refusé de dire si le contrat à venir pour le métro de New York en faisait partie.

CRRC n'a pas rappelé La Presse vendredi.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer