Source ID:; App Source:

Boeing reçoit plus de commandes qu'Airbus

Un Boeing 737-800 de Ryanair.... (PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJO, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un Boeing 737-800 de Ryanair.

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJO, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'avionneur européen Airbus a annoncé mardi avoir enregistré 101 commandes nettes et 134 livraisons d'avions commerciaux au premier trimestre, ce qui le place derrière son rival Boeing (BA).

Le constructeur américain avait en effet indiqué vendredi avoir engrangé 110 commandes nettes et livré 184 appareils entre le 1er janvier et le 31 mars.

À l'instar de Boeing, le bilan commercial d'Airbus du premier trimestre a été tiré par la famille des moyen-courriers.

L'européen souligne que pour le seul mois de mars, 46 appareils remotorisés (A320neo et A321neo) ont été commandés ainsi que neuf exemplaires A321 dans leur version classique.

Parmi les temps forts en mars, la société de location américaine Air Lease Corporation (ALC) a confirmé une commande de 25 long-courriers remotorisés A330-900neo (new engine option) et de 30 monocouloirs A321 LR (long range), à long rayon d'action, pour un montant d'au moins 10,8 milliards de dollars.

De son côté, Turkish Airlines a passé une commande de quatre A330-200 cargo.

Toujours en mars, le groupe européen a livré 52 appareils toutes familles confondues (42 A320, sept A330, deux A380 et un A350-900). Les livraisons sont un des indicateurs de la rentabilité des constructeurs aéronautiques car ces derniers sont payés au moment où les clients prennent possession de leur avion.

Avec les derniers contrats enregistrés, le carnet de commandes des long-courriers A330 a dépassé le cap des 1500 exemplaires vendus tandis que la famille A320neo approche le seuil des 3700 appareils écoulés.

Au premier trimestre, Airbus a par ailleurs essuyé 20 annulations.

Il n'a en outre toujours pas enregistré de nouvelles commandes pour son super Jumbo A380 bien qu'il propose de nouveaux aménagements intérieurs optimisés afin de réduire les coûts d'exploitation au siège.

Emirates, principal client de cet appareil, le plus gros avion de ligne au monde, presse l'avionneur européen de lancer une version remotorisée.

L'an passé, Boeing avait réalisé la meilleure performance commerciale de son histoire, avec 1432 commandes nettes mais il avait été devancé sur ce point par son éternel rival Airbus avec 1456 achats.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer