Source ID:; App Source:

Le vol inaugural de la CSeries de Bombardier pourrait raviver l'intérêt

Selon le président de Porter Airlines, Robert Deluce,... (Photo fournie par Bombardier)

Agrandir

Selon le président de Porter Airlines, Robert Deluce, un vol inaugural de la CSeries couronné de succès pourrait agir comme catalyseur et contribuer à garnir le carnet de commandes des CSeries.

Photo fournie par Bombardier

Ross Marowits
La Presse Canadienne

Le vol inaugural du nouvel appareil CSeries doit avoir lieu très prochainement, mais le fait que Bombardier soit rentré du salon aéronautique du Bourget, en France, sans aucune commande pour ce nouvel avion soulève des questions quant à la capacité du constructeur de susciter suffisamment d'intérêt pour faire de ce programme un succès.

À l'issue de cette grande foire commerciale, l'entreprise québécoise a été doublée par ses rivaux Boeing, Airbus et Embraer, qui ont mis la main sur plus de 1200 commandes fermes ou potentielles.

Selon certains analystes, la société brésilienne Embraer a «volé la vedette» en dévoilant certains détails sur sa famille d'appareils régionaux E-Jet, des avions propulsés par des turbines à engrenages de Pratt & Whitney similaires à celles des CSeries. Embraer a reçu 365 commandes et des lettres d'intérêt pour ses trois modèles d'appareils.

RBC Marchés des Capitaux estime que le plus imposant des appareils d'Embraer pourrait rivaliser avec les CSeries, mais que les commandes dépendront des besoins des clients. Alors que les CSeries ont une portée plus large et sont dotées de cabines plus larges, l'E2 E-195 d'Embraer propose des prix moins élevés pour des vols moins longs.

Ainsi, selon les analystes Walter Spracklin et Derek Spronck, la concurrence sera intéressante dans le marché des appareils de 110 à 130 sièges, mais il est difficile de prédire qui en sortira gagnant.

Les deux analystes jugent que le passage de Bombardier au salon aéronautique français a été décevant. La compagnie québécoise espérait séduire une compagnie aérienne chinoise, un transporteur commercial international reconnu ou encore une compagnie internationale de location d'avion.

Selon le président de Porter Airlines, Robert Deluce, un vol inaugural de la CSeries couronné de succès pourrait agir comme catalyseur et contribuer à garnir le carnet de commandes des CSeries.

«Une fois que l'appareil sera en vol, je soupçonne qu'il y aura un tas d'usagers potentiels qui se manifesteront et qui voudront mettre un pied dans la porte pour s'assurer d'avoir une place sur la liste des commandes», a-t-il avancé.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer