Source ID:376829; App Source:cedromItem

Prévost songe à une usine américaine

Prévost Car pourrait construire une usine aux États-Unis, si... (PHOTO MARIO TAMA, ARCHIVES GETTY IMAGE)

Agrandir

Prévost Car pourrait construire une usine aux États-Unis, si elle obtient un contrat de l'agence de transport public de la région de New York.

PHOTO MARIO TAMA, ARCHIVES GETTY IMAGE

Le constructeur québécois d'autocars interurbains Prévost Car envisage une première implantation manufacturière aux États-Unis afin de satisfaire aux exigences de grands clients américains.

Le plus important d'entre eux pourrait être l'Agence de transport public de la région de New York (NYCTA), pour laquelle Prévost a répondu à un appel d'offres pour un deuxième contrat en deux ans, qui pourrait s'élever cette fois jusqu'à 300 autocars.

La réponse de la NYCTA à cette soumission est attendue vers la fin du mois de juin. Selon sa teneur, notamment l'allocation possible d'autocars entre Prévost et des concurrents, les dirigeants du constructeur québécois décideront s'ils vont de l'avant ou non avec leur projet d'usine américaine.

«Nous savons que la NYCTA aura des exigences plus sévères de contenu américain pour ses futurs autocars. Mais pour justifier l'ouverture d'une usine aux États-Unis, nous aurons besoin d'une commande d'une taille significative, de plusieurs dizaines de véhicules», selon Sonia Roy, coordonnatrice aux communications et ressources humaines chez Prévost.

Si la commande de NYCTA s'avère satisfaisante, le scénario industriel le plus plausible en attente chez Prévost serait d'implanter une chaîne d'assemblage à Plattsburgh, dans le nord de l'État de New York, près de la frontière.

C'est là que Nova Bus, société soeur de Prévost dans le groupe Volvo Bus, a une usine d'assemblage d'autobus urbains depuis trois ans, en complément de ses deux usines au Québec (Saint-Eustache et Saint-François-du-Lac).

L'usine de Nova Bus à Plattsburgh tourne à bon régime avec 200 employés grâce à l'obtention récente d'un contrat de 300 autobus avec l'Agence des transports de Chicago (CTA).

Par ailleurs, selon Sonia Roy, une implantation industrielle de Prévost à Plattsburgh bénéficierait de la relative proximité de son usine principale de Sainte-Claire, en Beauce, près de Lévis.

L'entreprise pourrait alors gérer plus facilement la construction d'autocars qui se ferait en deux endroits: le préassemblage des châssis à Sainte-Claire, avant leur transfert à l'usine de Plattsburgh pour l'assemblage final et l'installation des équipements spécifiques aux clients américains.

Quant à la taille d'une éventuelle usine aux États-Unis, on insiste chez Prévost pour dire qu'elle demeure conditionnelle au nouveau contrat souhaité avec la NYCTA. En cas de commande jugée trop petite, Prévost pourrait devoir se désister au profit de son principal concurrent, l'entreprise MCI, de Winnipeg, qui a déjà une usine au Texas. Dans un tel cas aussi, Prévost reporterait à plus tard son projet d'une implantation industrielle au sud de la frontière.

À ce moment-ci, l'entreprise mise sur une réponse avantageuse de la NYCTA, d'autant plus que cette importante agence de transport métropolitain figure parmi ses clients récents.

L'an dernier, Prévost a terminé la construction de 90 autocars régionaux commandés par l'agence new-yorkaise deux ans plus tôt.

Il s'agissait du modèle d'autocar - le X3-45 Commuter de 57 passagers - que Prévost propose de nouveau à la NYCTA, avec l'ambition de lui en vendre trois fois plus que la première fois.

S'il s'avère, ce contrat de la NYCTA permettrait à Prévost de maintenir un carnet de commandes mieux garni de clients importants, en ajout de sa clientèle d'autocaristes de taille multiple, en transport courant ou de tourisme.

D'ailleurs, Prévost amorce la livraison d'un autre lot de 90 autocars à Greyhound qui devrait durer un an. Ce contrat, confirmé en avril dernier, porte à plus de 260 le nombre d'autocars livrés depuis trois ans à cet important transporteur américain.

Avec ce type de contrats, l'usine de Sainte-Claire et ses 650 employés maintiennent un rythme de production de deux autocars par jour.

Activités: conception et construction d'autocars interurbains et régionaux, maisons motorisées de grand luxe.

Siège social: Sainte-Claire (Beauce)

Effectif total: 1150 employés (650 à Sainte-Claire, 500 dans le réseau de neuf centres de service au Canada et aux États-Unis)

Société mère: Volvo Bus Corporation




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer