Les Canadiens peuvent s'attendre à une transformation radicale du marché des cartes de crédit, selon un rapport rendu public jeudi par la firme Deloitte.

LA PRESSE CANADIENNE

Le rapport «Nouvelle orientation du secteur des cartes de crédit» explique que dans le sillage du niveau record des pertes et des faillites de consommateurs et du Code de conduite destiné à l'industrie canadienne des cartes de crédit et de débit rendu public récemment, le secteur des cartes de crédit est passé de l'un des secteurs d'activité de prêt les plus rentables à l'un des moins rentables.

Le rapport estime que les émetteurs doivent modifier leur stratégie et que, dans bien des cas, cela se fera à l'avantage des consommateurs.

L'associé et leader du secteur des institutions financières pour Deloitte, Martin Castonguay, prédit qu'une nouvelle génération de services de cartes et de paiement verra le jour, dont beaucoup devraient profiter directement aux consommateurs canadiens.

Deloitte entrevoit notamment que les cartes de crédit et les comptes bancaires vont commencer à fusionner, que les sites de réseautage social et les assistants numériques deviendront des plateformes de paiement et que les téléphones cellulaires serviront d'instruments de paiement.

La firme prédit aussi une augmentation sensible des programmes de fidélisation entre les émetteurs de cartes et les détaillants, de l'utilisation de cartes prépayées pour les paiements récurrents et des caractéristiques de sécurité visant à prévenir la fraude.

Deloitte croit enfin que les consommateurs seront sensibilisés à la gestion responsable des dettes et que des cartes de crédit disparaîtront, pour être remplacées par de nouvelles.