Pour sa première année avec deux studios de tournage, le Québec est passé tout près d'une année record en matière de tournages étrangers. Les producteurs d'Hollywood ont dépensé 383 millions en 2017, ce qui la met au deuxième rang des années les plus fastes pour l'accueil de tournages étrangers au Québec après les 399 millions de dépenses en 2002-2003.

Mis à jour le 18 déc. 2017
Vincent Brousseau-Pouliot LA PRESSE

Le budget des tournages étrangers au Québec a par ailleurs augmenté de 28,5 % par rapport à 2016.

À la fin de 2016, la société québécoise MTL Vidéo (une filiale de Dazmo, propriété d'Andrew Lapierre, Iohann Martin et Mitsou Gélinas) a inauguré ses nouveaux studios MTL Grandé. Avec les studios MELS qui accueillent des films hollywoodiens depuis les années 90, Montréal a maintenant deux studios capables d'accueillir des productions hollywoodiennes - et surtout, la surface totale de studios de tournage a doublé. Au total, les dépenses de 24 tournages (films ou séries télé) étrangers ont totalisé 396,4 millions au Québec en 2017.

Le PDG du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), Pierre Moreau, se réjouit de la récolte de 2017, la meilleure depuis une quinzaine d'années.

« Il y a un esprit de corps dans l'industrie. On a beaucoup travaillé pour que [tout le monde] parle d'une seule voix, que les Américains comprennent que Montréal a un ensemble de services à leur proposer. » - Pierre Moreau, en entrevue à La Presse

En 2002-2003, le Québec avait accueilli 399 millions en tournages hollywoodiens et étrangers, dont les films Aviator, The Day After Tomorrow et Gothika. « C'était une année record, du jamais-vu », se rappelle Pierre Moreau.

CONCURRENCE DU DEUXIÈME STUDIO

Bien sûr, le crédit d'impôt québécois de 20 % des dépenses aide à convaincre les producteurs hollywoodiens de venir tourner au Québec. En 2017, Québec aura ainsi octroyé environ 79 millions en crédits d'impôt de tournage aux productions étrangères.

Mais l'arrivée d'un deuxième studio de tournage à Montréal pouvant accueillir les productions hollywoodiennes a aussi donné un souffle à l'industrie. Avec un seul studio, le Québec ne pouvait pas accueillir deux grandes productions en même temps, faute d'espace. L'offre québécoise est maintenant plus grande : les studios MELS - propriété de Québecor depuis 2014 - ont 20 studios totalisant 230 000 pieds carrés, et MTL Grandé a 15 studios totalisant 275 000 pieds carrés.

« L'idée qu'il y a de la compétition à Montréal [pour les studios de tournage] était souhaitée par l'ensemble des producteurs étrangers. Pus il y aura de volume à Montréal, plus tout le monde va y être gagnant. Nous avons fait des missions économiques à Los Angeles avec les deux groupes côte à côte. C'est une excellente nouvelle », dit le PDG du BCTQ, Pierre Moreau, qui qualifie la relation entre les studios MELS et MTL Grandé de « saine compétition ». « La compétition, c'est le reste de la planète - l'Ontario, Atlanta, Vancouver -, pas notre voisin. Ce n'est pas simple, mais c'est une culture d'entreprise qu'on souhaite diffuser à travers toute l'industrie. »

DAVANTAGE DE SÉRIES TÉLÉ

En 2017, un seul tournage a dépensé plus de 100 millions au Québec : le film X-Men Dark Phoenix, tourné dans les studios MELS. Il s'agit du premier tournage de plus de 100 millions depuis deux ans.

Le BCTQ est particulièrement fier d'avoir attiré trois séries télé avec un budget important au Québec : Jack Ryan (le premier projet tourné chez MTL Grandé), The Truth About the Harry Quebert Affair et The Bold Type. « Les trois ensemble, c'est au-dessus de 100 millions de nos résultats, dit Pierre Moreau. Nous avons beaucoup travaillé pour ramener la grande série télé à Montréal. [...] Nous sommes fiers de notre culture de films à Montréal, mais il faut se diversifier si on veut éviter d'être victimes des trop grands cycles du cinéma. Sans les séries télé, nous serions restés à 300 millions [en 2017]. »

Avec des dépenses de 383 millions, le Québec prendra probablement le troisième rang au pays, derrière la Colombie-Britannique et l'Ontario (847 millions en tournages étrangers en 2016). « C'est tout près de 2 milliards de dépenses à Vancouver, qui est en ligne directe avec Hollywood et où certains studios appartiennent déjà aux Américains. Les comparatifs sont difficiles à faire », dit Pierre Moreau.

700 MILLIONS D'ICI 2022 ?

En 2018, le BCTQ se donne comme objectif d'attirer 430 millions en tournages étrangers (l'objectif était de 410 millions en 2017), ce qui établirait un record au Québec.

D'ici trois à cinq ans, le BCTQ estime pouvoir accueillir entre 600 et 700 millions en dépenses de tournages étrangers au Québec. À la fin de 2016, la superficie totale pour tourner à Montréal est passée de 230 000 pieds carrés (les studios MELS) à 500 000 pieds carrés avec l'ajout de MTL Grandé. « Si le volume se maintient, l'un des deux pourrait même avoir l'idée d'augmenter sa capacité pour accueillir davantage de tournages », dit Pierre Moreau.

PRINCIPAUX TOURNAGES ÉTRANGERS AU QUÉBEC EN 2017

FILMS

X-Men Dark Phoenix : un film de science-fiction de la série X-Men avec les acteurs James McAvoy, Michael Fassbender et Jennifer Lawrence

Flarsky : une comédie avec les acteurs Charlize Theron et Seth Rogen

Chaos Walking : un film de science-fiction avec les acteurs Tom Holland (Spider-Man : Homecoming) et Daisy Ridley (Star Wars)

Zoe : une comédie romantique de science-fiction avec les acteurs Ewan McGregor et Léa Seydoux

On the Basis of Sex : un film biographique sur la juge de la Cour suprême des États-Unis Ruth Bader Ginsburg avec l'actrice Felicity Jones

SÉRIES TÉLÉ

Jack Ryan : une série télé d'Amazon sur l'analyste de la CIA Jack Ryan avec l'acteur John Krasinski

The Truth About the Harry Quebert Affair :  une série télé basée sur le roman français avec l'acteur Patrick Dempsey (Grey's Anatomy)

The Bold Type : une série télé de NBC sur trois amies qui travaillent dans un magazine féminin

Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse

Pierre Moreau, PDG du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec

PHOTO TIRÉE DU SITE DE MTL GRANDÉ

MTL Grandé a 15 studios totalisant 275 000 pieds carrés.

Les tournages étrangers au Québec au fil des ans

Année/Budget des films et séries télé (en millions de dollars)

2017/383

2016/298

2015/313

2014/188

2013/273

2012/257

2011/235

2010/214

2009/71

2008/74

Sources : Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal, Association canadienne de production médiatique