Les grandes entreprises auront droit à un congé fiscal prolongé si elles viennent investir au Québec, a annoncé mardi, dès la reprise des travaux parlementaires, le ministre des Finances, Carlos Leitao.

Jocelyne Richer LA PRESSE CANADIENNE

M. Leitao n'a pas attendu la présentation de son budget, prévue à la fin mars, pour bonifier le programme existant de congé fiscal offert aux grands investisseurs, capables de piloter des projets d'une valeur supérieure à 100 millions de dollars.

Le congé fiscal qui leur est destiné passe donc de 10 à 15 ans et pourrait atteindre jusqu'à 15% de l'investissement effectué. Il pourra s'appliquer à l'impôt sur le revenu, de même que se traduire par une diminution de la taxe sur la masse salariale.

Selon Québec, la bonification annoncée devrait se traduire par l'accueil de 25 grands projets supplémentaires, favorisant la création de quelque 15 000 emplois, a calculé le ministre à l'occasion d'une déclaration ministérielle en Chambre visant à relancer l'économie.

La valeur totale de ces investissements devrait atteindre 4 milliards de dollars.

Les secteurs d'activités qui bénéficieront de ce congé fiscal prolongé sont le secteur manufacturier, le commerce de gros, l'entreposage et le traitement et l'hébergement de données.