É.-U.: croissance modérée de l'activité économique

L'impact du dollar fort, cité une quinzaine de... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'impact du dollar fort, cité une quinzaine de fois par les régions, a joué sur les exportations des secteurs manufacturiers.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

L'expansion économique aux États-Unis s'est poursuivie à un rythme modéré dans la plupart des régions à la fin de l'année, mais deux d'entre elles, dont celle de New York, ont vu leur activité stagner, selon le Livre Beige de la Réserve fédérale (Fed) publié mercredi.

Les dépenses de consommation sont seulement en hausse «légère» tandis que l'activité a faibli dans «la plupart des secteurs manufacturiers» sauf l'automobile et le secteur aérien. Le dollar fort a un impact négatif sur la demande, notamment à l'exportation et le temps exceptionnellement doux a modéré la consommation.

La région de Boston est la seule à rapporter une expansion dynamique.

Le Livre Beige, qui tient son nom de la couleur de sa couverture, est traditionnellement publié par la banque centrale deux semaines avant une réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC).

Ses informations ayant été collectées sur le terrain entre le 20 novembre et le 4 janvier, il constitue le rapport de conjoncture le plus frais avant la prochaine réunion du FOMC des 26 et 27 janvier prochains.

Les marchés s'attendent à ce que la Fed laisse les taux inchangés après les avoir relevés à la dernière réunion pour la première fois depuis dix ans.

En cette fin d'année 2015, l'hiver particulièrement doux semble avoir pesé sur les ventes au détail, notamment à New York, et sur le tourisme de montagne. Il a cependant eu un impact positif sur la construction. La douceur du climat est ainsi citée quelque 25 fois dans le rapport.

L'impact du dollar fort, cité une quinzaine de fois par les régions, a joué sur les exportations des secteurs manufacturiers, mais aussi sur les importations moins chères d'acier venu de Chine, note la région de Cleveland. L'appréciation du billet vert fait aussi souffrir le tourisme et même l'agriculture.

Ce secteur a aussi été affecté par les inondations et la sécheresse, suivant les régions, aggravant la baisse des prix agricoles.

Sur le front de l'emploi, les embauches continuent de progresser modestement. Les hausses de salaires demeurent modérées, seules les régions de San Francisco et de New York notant une légère accélération.

Du côté de l'inflation, les hausses de prix sont «minimales» dans la plupart des régions.

Hormis New York, l'autre région à avoir observé une stagnation de l'activité est celle de Kansas City, dont l'important secteur énergétique est affecté par les bas prix du pétrole.

Les industriels et acteurs économiques interrogés dans ce rapport font à peine mention du ralentissement de l'activité chinoise comme ayant un impact sur l'activité.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer