Source ID:; App Source:

Ukraine: la banque centrale laisse chuter la monnaie

Les taux de changes officiels de la hryvnia... (Photo Gleb Garanich, Archives REUTERS)

Agrandir

Les taux de changes officiels de la hryvnia fixés par la Banque nationale d'Ukraine sont tombés mardi 13,65 hryvnias pour un dollar.

Photo Gleb Garanich, Archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KIEV

La banque centrale ukrainienne continue de laisser chuter la monnaie nationale qui atteint mardi à nouveau un plus bas historique, alors que le pays fait face à une grave crise économique et à un conflit armé dans l'Est.

Les taux de changes officiels de la hryvnia fixés par la Banque nationale d'Ukraine sont tombés mardi 13,65 hryvnias pour un dollar et 18,03 hryvnias pour un euro. Ils avaient déjà été fixés à un niveau sans précédent quatre jours plus tôt.

Face à la chute de la monnaie, la banque centrale ukrainienne avait ordonné la semaine dernière aux exportateurs de vendre 100% de leurs recettes en devises contre 50% précédemment.

«Mais en dépit de ces mesures, la hryvnia continue de baisser», souligne l'institution dans un communiqué.

La directrice de la banque centrale Valeria Gontareva, convoquée mi-août au Parlement après une précédente chute historique de la monnaie, avait évoqué un «sentiment de panique» en Ukraine face à une possible «guerre d'envergure avec la Russie».

Elle n'a pas exclu être obligée de prendre «des mesures administratives assez strictes» pour la durée de l'opération militaire ukrainienne dans l'Est.

La banque centrale ukrainienne avait déjà décidé en juillet de faire monter son taux d'intérêt à 12,5% pour lutter contre l'inflation, un niveau record qui risque d'avoir un impact négatif supplémentaire sur l'économie.

Outre le confit armé, l'Ukraine souffre d'une grave crise économique. En récession quasi ininterrompue depuis plus de deux ans, le pays n'est pas parvenu à se reprendre au deuxième trimestre, son produit intérieur brut chutant de 2,3% par rapport au trimestre précédent, après une contraction de 2% au premier trimestre.

Symbole d'une situation qui se détériore rapidement, le ministre ukrainien de l'Économie Pavlo Cheremeta, en conflit avec le premier ministre, a donné jeudi sa démission.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer