En Slovaquie, chaque ticket de caisse délivré à partir de septembre sera un billet d'une loterie nouvellement lancée dans le but de lutter contre l'évasion fiscale, a annoncé lundi le ministre des Finances slovaque.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous souhaitons ainsi encourager les gens à demander les tickets correspondant à leurs achats, pour prévenir l'évasion fiscale», a déclaré devant la presse le ministre des Finances, Peter Kazimir, de ce pays membre de la zone euro.

«Bon nombre d'entre nous ne demandent que rarement les tickets de caisse, sans se rendre compte combien d'argent se perd ainsi dans l'économie souterraine», a-t-il insisté.

Les Slovaques pourront désormais enregistrer les numéros de série des tickets de caisse reçus, dans un système développé à l'échelle nationale. Dix gagnants seront tirés au sort deux fois par mois.

Le gros lot sera d'une valeur de 10 000 euros (environ 14 000$), mais des sommes moins élevées et des voitures seront aussi en jeu.

Les ventes sans impression du ticket de caisse permettent aux commerçants d'éviter le paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). La Slovaquie applique un taux réduit de la TVA de 10% aux livres, médicaments et dispositifs médicaux. Tous les autres produits et services sont imposés à un taux de TVA de 20%.

Quelque 150 millions d'euros se perdent chaque année dans l'économie souterraine en Slovaquie, selon les estimations du ministère des Finances.

L'évasion fiscale reste une préoccupation majeure pour le gouvernement qui s'efforce de ramener le déficit public du pays sous la barre des 3% du Produit intérieur brut (PIB).

Des loteries similaires existent à Taïwan et à Malte. Une autre loterie lancée l'année dernière en Géorgie a été arrêtée au bout de sept mois en raison de sa faible incidence sur le revenu national.