Le début de l'année 2010 a été particulièrement douloureux pour Bell Helicopter Textron Canada.

Marie Tison LA PRESSE

L'entreprise de Mirabel n'a livré que 15 hélicoptères commerciaux au premier trimestre, comparativement à 37 au cours de la même période de l'exercice précédent. Bell Helicopter croit toutefois qu'elle sera en mesure de livrer 150hélicoptères cette année, soit à peu près le même nombre qu'en 2009.

«Typiquement, le premier trimestre est plutôt lent, a commenté le président de Bell Helicopter Textron Canada, Barry Kohler, en entrevue téléphonique avec La Presse Affaires. Mais de manière générale, les 18 derniers mois ont été très difficiles pour toute l'industrie aéronautique, et pour nous aussi. Les commandes n'ont pas été ce qu'elles auraient dû être.»

Il a toutefois affirmé que le marché des hélicoptères avait moins souffert que celui de l'aviation d'affaires: au cours de cette période critique, les livraisons n'ont diminué que de 10% pour les hélicoptères, alors qu'elles ont chuté de 45 à 50% pour l'aviation d'affaires.

«Pour citer le président de Textron, Scott Donnelly, nous n'avons pu crier victoire en 2009, mais nous avons survécu, a déclaré M. Kohler. L'année 2010 sera très semblable. Nous ne verrons pas de reprise avant 2011 ou 2012.»

La crise économique globale est arrivée à un bien mauvais moment pour Bell Helicopter Textron Canada, qui procédait justement au lancement de son plus récent appareil, le Bell 429. L'entreprise avait 300 lettres d'intention pour cet hélicoptère. En temps normal, ce ne sont pas toutes les lettres d'intention qui se traduisent par des commandes en bonne et due forme. Mais cette fois-ci, le taux de conversion a été particulièrement bas: à venir jusqu'ici, seulement 50 lettres d'intention se sont transformées en commandes.

«C'est sûr que si nous avions pu procéder un an plus tôt, alors que les sources de financement étaient plus accessibles, la situation aurait été plus facile», a laissé tomber M. Kohler.

Il a toutefois affirmé que Bell Helicopter avait profité de la lenteur du marché pour peaufiner davantage le 429.

Au premier trimestre, Bell Helicopter n'a livré aucun Bell 429. La direction croit toutefois être en mesure d'en livrer 25 au cours de l'année.

«Je ne suis pas inquiet, étant donné le nombre de clients qui sont intéressés et qui ont entrepris le long processus qui se conclura par un contrat, a déclaré M. Kohler. Le 429 est le meilleur appareil de sa catégorie. À long terme, toutes les difficultés actuelles n'auront pas d'impact sur le succès de ce programme.»

Avec 1550 employés, Bell Helicopter Textron Canada fabrique exclusivement des appareils commerciaux. Sa société mère, Bell Helicopter, établie à Fort Worth, au Texas, fabrique des appareils militaires.

L'ensemble de Bell a vu ses revenus diminuer de 124 millions US au premier trimestre de 2010, par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Toutefois, le bénéfice a augmenté de 5 millions US, surtout parce que le premier trimestre de 2009 avait donné lieu à des coûts de lancement élevés.