Les investissements hôteliers dans le monde ont fortement augmenté, de 53%, au premier trimestre 2010 par rapport au trimestre correspondant de 2009, selon une étude publiée jeudi par Jones Lang LaSalle Hotels.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le volume mondial des transactions du premier trimestre s'établit à 2 milliards d'euros, soit une augmentation de 53% par rapport aux 1,3 milliard d'euros (1,7 milliard) réalisés au premier trimestre 2009 en pleine crise économique et financière, indique cette étude de la filiale du conseil en immobilier Jones Lang LaSalle.

La région Europe Moyen-Orient Afrique (EMEA) maintient son rang de région la plus active, avec près de 800 millions d'euros, représentant 46% d'augmentation par rapport à la même période en 2009, tandis que les régions Amérique et Asie-Pacifique enregistrent respectivement 700 millions (+70%) et 525 millions d'euros (+43%).

Les investissements hôteliers dans la zone EMEA avaient atteint en 2009 le niveau le plus bas depuis la fin des années 1990, à 2,8 milliards d'euros, en baisse de 64% par rapport à 2008.

Le montant des transactions en France, réalisées en majorité par des investisseurs privés fortunés, a plus que doublé au premier trimestre 2010 et dépasse 100 millions d'euros, ajoute le communiqué.

«Le sentiment (d'optimisme, NDLR) des investisseurs s'améliorant, l'activité transactionnelle a accéléré de façon significative depuis le début de l'année», déclare Gabriel Matar, directeur pour la France de Jones Lang LaSalle Hotels, cité par le communiqué.