Le secrétaire américain au Commerce, Gary Locke, a affirmé jeudi que «l'incident» subi récemment par Google en Chine pourrait dissuader les entreprises américaines «de pénétrer le marché chinois» et que ce serait «mauvais au final» pour les deux pays.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les événements récents, en particulier l'incident subi par Google dont on a beaucoup parlé, nous ont rappelé les difficultés toujours rencontrées par les entreprises étrangères et américaines présentes en Chine», a estimé M. Locke, dans un discours devant le US-China Business Council à Washington.

«La Chine doit continuer à faire des progrès pour être plus transparente, prévisible et engagée en faveur de l'État de droit», a-t-il poursuivi.

«S'il y a une régression sur ces sujets, cela aura des conséquences sur la volonté des entreprises américaines de pénétrer le marché chinois et ce sera mauvais aussi bien pour les Chinois que pour les Américains», a-t-il considéré.

Les relations entre les deux pays se sont tendues après la dénonciation par le géant américain de l'internet Google, le 12 janvier, d'attaques massives par des pirates informatiques venant de Chine et de la censure dans ce pays, qui a poussé Washington à demander des explications à Pékin.

«La Chine peut bénéficier grandement des services, des produits et de l'expertise et des entreprises américaines - que ce soit des technologies pharmaceutiques, alimentaires, médicales ou dans l'énergie verte -, qui peuvent améliorer la vie des Chinois, et aider les dirigeants à atteindre leurs objectifs de modernisation», a déclaré M. Locke.