Source ID:3bdf0da4-9c19-4026-80d4-f56f13340618; App Source:alfamedia

Projet Henri B: enfin de l'action à l'ancien terminus de la STL

Le Henri B, un projet en deux phases... (photo fournie par TGTA)

Agrandir

Le Henri B, un projet en deux phases de 200 copropriétés, incluant 16 maisons en rangée, sera construit à deux pas du métro Henri-Bourassa.

photo fournie par TGTA

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Rendu obsolète par le prolongement du métro à Laval, l'ancien terminus de la Société de transport de Laval connaîtra une nouvelle vocation. D'ici la fin de l'été, le promoteur TGTA construira 200 unités en copropriété pour un projet d'une valeur de 75 millions.

Vacant depuis la fermeture du terminus d'autobus de la STL en août 2015, le terrain, compris entre les boulevards Gouin et Henri-Bourassa et les rues Lajeunesse et Basile-Routhier, constitue une verrue urbaine à l'entrée de la ville, près du pont Viau liant le quartier Ahuntsic à Laval. Les arrêts ont été déplacés rue Lajeunesse.

« C'est un site qui est très stratégique, dit Martin Galarneau, associé de TGTA. En tant que promoteur, on a une responsabilité d'élaborer un projet de qualité. »

Ce promoteur (ancien TMSA ou Thibault, Messier, Savard et Associés, renommé TGTA pour mieux refléter les associés actuels) a converti des immeubles industriels en bureaux-lofts dans le quartier Mile-Ex. Cette société a aussi bâti les condos Castelnau et Ateliers Castelnau, dans le même voisinage.

200 COPROPRIÉTÉS

TGTA a racheté le terrain de 66 000 pieds carrés des mains de la Société québécoise des infrastructures qui l'avait, elle-même, récupéré de l'Agence métropolitaine de transport après la fermeture du terminus. Il a payé 8,6 millions et en est officiellement devenu propriétaire en juin 2017.

En collaboration avec Loracon, de Roberto Soldera, TGTA va construire le Henri B, un projet en deux phases de 200 copropriétés, incluant 16 maisons en rangée, à deux pas du métro Henri-Bourassa. L'ensemble sera voisin des Jardins Millen, résidence pour personnes âgées du Groupe Maurice. Le chantier se mettra en branle dès que le promoteur aura vendu 45 unités.

La piste cyclable de la rivière des Prairies étant à trois coups de pédale, l'ensemble immobilier offrira pas moins de 297 places de stationnement intérieur pour vélos. Qui plus est, 20 % de la superficie de l'ancien terminus entièrement asphalté sera végétalisée. Quelque 15 unités ont été vendues le 2 mai lors d'un événement VIP. Le bureau de vente ouvrira officiellement le 9 mai.

Quelques unités sont offertes à prix abordables, conformément à la réglementation de la Ville. Par exemple, une unité de 1 chambre se vend à 179 000 $ avant les taxes. Le prix moyen des unités de la phase 1 est toutefois passablement plus élevé à 365 $ le pied carré, avant taxes, stationnement et casier de rangement. Fait à noter, M. Galarneau a pu éviter la nouvelle taxe aux fins de parc qui entre en vigueur en juin, puisque son permis a déjà été demandé.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer