Source ID:6ce90132-7cf7-45cd-aedf-1210d6bc1f33; App Source:alfamedia
Exclusif

10 700 condos projetés en face du DIX30

Le consortium Champlain-Brossard prévoit un nouveau quartier mixte... (IMAGE FOURNIE PAR CDPQ Infra)

Agrandir

Le consortium Champlain-Brossard prévoit un nouveau quartier mixte aux proportions immenses autour du terminus sud du nouveau train électrique de la Caisse de dépôt, à Brossard.

IMAGE FOURNIE PAR CDPQ Infra

Une proposition titanesque, une opposition à sa mesure: des promoteurs immobiliers espèrent construire de grandes tours totalisant 10 700 condos autour du terminus sud du nouveau train électrique de la Caisse de dépôt, à Brossard. Les opposants montent déjà au créneau.

Le projet Solar Uniquartier, de Devimco... (Image fournie par Devimco) - image 1.0

Agrandir

Le projet Solar Uniquartier, de Devimco

Image fournie par Devimco

La gare du REM... (IMAGE FOURNIE PAR CDPQ) - image 1.1

Agrandir

La gare du REM

IMAGE FOURNIE PAR CDPQ

A10/A30: un projet n'attend pas l'autre à Brossard

L'équivalent de 19 fois la Tour des Canadiens en condos et plus d'espace commercial que le Centre Eaton : c'est le mégaprojet qu'un promoteur immobilier prévoit faire sortir de terre autour de la gare de train électrique de Brossard, au grand dam des défenseurs des terres agricoles.

Le projet du consortium Champlain-Brossard n'a pas encore de nom, mais promet de bouleverser la Rive-Sud avec ses 10 700 unités d'habitation dans des tours de 6 à 25 étages, ses 420 000 pieds carrés d'espaces commerciaux et ses 3000 espaces de stationnement.

Ce nouveau quartier mixte serait situé dans le quadrant sud de l'intersection des autoroutes 10 et 30, en face du centre commercial DIX30, sur le terrain choisi par la Caisse de dépôt et placement du Québec pour construire une gare de son Réseau électrique métropolitain (REM).

« Le REM, clairement, est une infrastructure qui permet la densification, ce qui est une chose recherchée, surtout en banlieue. Le propriétaire planche sur ce projet depuis quelques années. [...] Mais il faut dire qu'avec l'arrivée du REM, ç'a confirmé leurs intentions. » - Sébastien Perreault, responsable des communications pour le projet

M. Perreault n'a pas pu fournir une évaluation de l'ampleur financière du projet.

« Puisque le site prévu pour la station terminale de l'antenne Champlain est vacant et non exploité depuis plus de 60 ans, son développement constituerait une occasion unique de maximiser les retombées positives du projet de REM particulièrement au plan environnemental », ajoute le promoteur, déjà propriétaire des terrains, dans un document déposé devant le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) cet automne, mais passé inaperçu.

Les 10 700 condos s'ajouteraient ainsi aux 2500 unités prévues par Devimco, sur un autre terrain situé à l'intersection des autoroutes 10 et 30. Le promoteur, aussi à l'origine du DIX30, voulait ainsi créer le « nouveau centre-ville de la Rive-Sud ». Il s'agit d'un projet de 1,2 milliard de dollars, dont la première phase des travaux est déjà entamée.

Le projet de Champlain-Brossard, « c'est au moins quatre à cinq fois l'ampleur de celui de Devimco », a indiqué M. Perreault. « C'est un projet important. »

LA CAISSE S'OPPOSE AU PROJET

Le consortium Champlain-Brossard fait valoir qu'il est impératif de densifier au maximum les terrains qui borderont la gare, plutôt que d'y construire un stationnement de surface comme le prévoit la Caisse - « un gaspillage pur et simple de notre précieux territoire ».

Mais la Caisse, elle, se montre complètement fermée à tout projet résidentiel autour des installations de sa gare terminale. 

« On est vraiment contre le développement immobilier dans le secteur de la station Rive-Sud. » - Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de CDPQ Infra, la filiale qui construira le futur Réseau électrique métropolitain

CDPQ Infra « ne veut pas aller à l'encontre » de la volonté des autorités municipales de la Rive-Sud, qui ne souhaitent pas voir de projets résidentiels au sud de l'autoroute 30, a ajouté M. Lacroix.

La Caisse souhaite s'entendre « de gré à gré » avec les propriétaires des terrains où seront installées les gares, incluant le consortium Champlain-Brossard. Toutefois, si une entente ne peut être conclue, le ministère des Transports entamera des procédures d'expropriation.

LOBBYISTE

Conseils Capwood, l'un des deux membres du consortium Champlain-Brossard, a récemment embauché le lobbyiste François Pilote afin de convaincre le gouvernement de dézoner le terrain. Il compte cibler le cabinet du premier ministre, ainsi que ceux des Finances, des Transports et des Affaires municipales, entre autres.

Dans son mémoire déposé au BAPE, le promoteur avait aussi fait miroiter les avantages financiers de son projet immobilier pour la Caisse de dépôt. La construction d'un quartier TOD - pour « transit-oriented development » - autour de la future gare pourrait générer « plusieurs millions » en nouveaux revenus fonciers chaque année.

« Ces revenus potentiels seront perdus si ledit équipement de transport multimodal est implanté seul sur ce site tel qu'actuellement prévu », avertit le groupe dans son mémoire.

VIVE OPPOSITION

Que ce projet immobilier voie le jour ou pas, l'emplacement choisi par CDPQ Infra pour la gare terminale de la Rive-Sud soulève déjà une vive opposition. En plus de la station de train, la Caisse compte aménager un stationnement incitatif de 3000 places et des ateliers d'entretien sur des terres agricoles totalisant 36 hectares - l'équivalent de 61 terrains de football canadien.

La Commission de protection du territoire agricole du Québec, la Ville de Brossard et l'Union des producteurs agricoles (UPA) ont toutes plaidé pour que la future gare soit plutôt construite sur des terres non agricoles.

Marcel Groleau, président de l'UPA, s'est montré doublement choqué hier d'apprendre qu'un projet de 10 700 condos était aussi envisagé sur ces mêmes terres. 

« Ça confirme exactement nos craintes. » - Marcel Groleau, président de l'UPA

Le projet de Capwood, s'il va de l'avant, ajouterait environ 20 000 résidants dans un secteur déjà encombré, ce qui risque du même coup d'accroître la congestion routière, a lancé M. Groleau.

Le président de l'UPA exhorte encore une fois la Caisse de dépôt à revoir son projet et à déplacer la gare en zone blanche. « À chaque fois qu'on amène une voie urbaine ou ferroviaire dans la zone agricole, nécessairement, autour de cette zone-là, il continue de se faire du développement et du dézonage, et on continue de favoriser l'étalement urbain. »

Rappelons que le projet de Réseau électrique métropolitain proposé par la Caisse prévoit 27 stations étalées sur 67 kilomètres, qui relieront la Rive-Sud, le centre-ville de Montréal, Laval, l'Ouest-de-l'Île et l'aéroport Montréal-Trudeau. Le projet est évalué à 5,9 milliards.

Qui pilote le projet ?

La société en commandite Champlain-Brossard, à l'origine du projet, est composée de la firme Conseils Capwood et du promoteur Claude Gazaille. Le premier revendique 40 ans d'expérience « à acquérir, à développer, à gérer activement les projets immobiliers pour son propre compte et pour le compte de tiers ». Les propriétés présentées sur son site internet sont essentiellement de petits centres commerciaux et professionnels. Le second, Claude Gazaille, est propriétaire de Gazaille Construction, en affaires depuis 1955. L'entreprise a plusieurs projets à son actif, dont un lotissement de près de 9000 maisons dans l'Ouest-de-l'Île, sur 20 ans. Elle n'a pas rappelé La Presse.

CONSORTIUM CHAMPLAIN-BROSSARD: UN PROJET TITANESQUE

Le projet visé par le promoteur à l'angle des autoroutes 10 et 30 est titanesque. Voici quelques éléments comparatifs pour mieux en comprendre l'ampleur.

19 FOIS LA TOUR DES CANADIENS

Si le promoteur parvient à obtenir un changement de zonage pour construire les 10 700 condos prévus, cela représenterait l'équivalent de 19 fois la Tour des Canadiens. Le gratte-ciel de 50 étages, inauguré récemment à côté du Centre Bell, compte 552 appartements en copropriété.

5 FOIS LA PLACE VILLE MARIE

L'entreprise prévoit une superficie moyenne de 950 pieds carrés par condo, ce qui donne une superficie totale de 9,5 millions de pieds carrés. Pour utiliser une autre comparaison, cela équivaut à de construire plus de cinq fois la Place Ville Marie, un imposant gratte-ciel cruciforme qui totalise 1,76 million de pieds carrés.

PLUS QUE LE CENTRE EATON

Malgré la présence du DIX30 à quelques jets de pierre, le promoteur souhaite lui aussi se lancer dans la vente au détail. Il propose de construire 320 000 pieds carrés de locaux commerciaux, soit une superficie plus grande que celle du Centre Eaton, au centre-ville de Montréal (286 000 pieds carrés).

AVALANCHE DE CONDOS

La quantité de copropriétés prévues au projet - 10 000 - équivaut à cinq fois tous les condos vendus l'an dernier sur le marché de la revente dans toute la Rive-Sud de Montréal. Selon la Chambre immobilière du Grand Montréal, 1951 condos ont été vendus l'an dernier sur la Rive-Sud. Dans le secteur Brossard/Saint-Lambert, où est prévu le projet, 496 appartements ont trouvé preneur l'an dernier, un chiffre en baisse de 2 % par rapport à 2014.

- 44 %

Comme partout dans le Grand Montréal, la construction de condos neufs est en déclin depuis quelques années à Brossard. À peine 162 nouvelles copropriétés y ont été érigées l'an dernier, un repli de 44 % par rapport à l'année précédente, indiquent les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement. Dans toute la région métropolitaine de Montréal, on a dénombré 7860 mises en chantier de condos l'an dernier, une baisse de 25 % sur un an.

FORTE CONCURRENCE DES « TOD »

En plus du DIX30, qui continue de grossir d'année en année, un autre mégaprojet mixte - appelé Solar Uniquartier - a été annoncé l'été dernier à l'angle des autoroutes 10 et 30. Le groupe Devimco entend ériger 25 immeubles de 8 à 25 étages, incluant un hôtel, un centre des congrès, des condos, des appartements locatifs et des commerces. Les investissements prévus totalisent de 1,2 à 1,3 milliard de dollars. First Capital entend pour sa part bâtir le projet TOD Quartier, qui comprend des immeubles de 2 à 18 étages, autour de la gare Panama, toujours à Brossard. Ce projet serait évalué à 800 millions.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer