Les ventes de maisons ont diminué de 0,9 % au Canada de mai à juin, a indiqué vendredi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Publié le 15 juill. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

L'association a noté que les ventes réalisées par l'entremise de son système inter-agence le mois dernier avaient diminué dans environ la moitié des marchés, notamment dans le Grand Vancouver et dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique, et dans le Grand Toronto.

Comparativement à l'an dernier, les ventes résidentielles ont cependant avancé de 5,2 % en juin.

Le prix national moyen allongé pour une résidence en juin était de 503 301 $, en hausse de 11,2 % par rapport à l'an dernier.

En excluant les régions du Grand Vancouver et du Grand Toronto, le prix moyen était de 374 760 $, en progression de 8,4 % par rapport à l'an dernier.

Le nombre de nouvelles inscriptions à la vente a augmenté de 2,2 % en juin, ce qui a entraîné une baisse du ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions à 63,3 %, comparativement à 65,3 % en mai. L'ACI estime que le marché est équilibré lorsque ce ratio s'établit entre 40 % et 60 %. Lorsque le ratio est supérieur à cette fourchette, comme c'est actuellement le cas, le marché est favorable aux propriétaires-vendeurs.