L'indice composé national des prix des maisons Teranet-Banque Nationale a grimpé de près de 0,8 % en août, et les gains les plus prononcés ont été observés à Winnipeg, dans la région d'Ottawa-Gatineau et à Toronto.

Publié le 12 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Pour la deuxième fois en autant de mois, les prix des maisons ont progressé dans 10 des 11 marchés métropolitains étudiés par l'indice.

La seule ville où les prix ont reculé est Montréal. Les prix y ont diminué de 0,1 % par rapport au mois de juillet.

L'indice d'ensemble affichait une croissance de 5 % en août par rapport au même mois l'an dernier, d'après Teranet.

Le plus important gain annuel, soit 7,9 %, a été observé à Calgary, tandis que Québec est la seule ville où les prix ont diminué en un an, de 0,1 %.

Selon l'économiste Admir Kolaj, de Valeurs mobilières TD, l'indice d'août démontre que la croissance des prix des maisons continue à surpasser celle des revenus.

«En outre, la solide performance du marché de l'habitation d'ici 2014 s'est déroulée malgré des gains modérés du marché de l'emploi, soit environ 10 000 emplois par mois, en moyenne», a-t-il écrit dans une note de recherche.

«Pour ce qui est de l'avenir, le portrait modéré du marché de l'emploi et une hausse graduelle des taux d'intérêt laisse croire que la tendance à l'accélération de la croissance des prix des maisons ne sera pas soutenue.»