C&D Aerospace Canada a décidé de mettre la clé sous la porte de son usine à Saint-Anne-de-Bellevue dans le but de regrouper certaines activités à Kirkland, ce qui entraînera le licenciement d'environ 220 personnes d'ici la fin du mois d'août.

Mis à jour le 8 juin 2018
Julien Arsenault LA PRESSE CANADIENNE

Les employés de cette filiale du Groupe Zodiac Aerospace ont appris cette nouvelle vendredi.

C&D Aerospace Canada, qui s'était implantée dans le parc industriel de Sainte-Anne-de-Bellevue il y a à peine plus d'un an, se spécialise dans la fabrication de meubles pour des cabines d'avions d'affaires et compte notamment Bombardier parmi ses clients.

La production de comptoirs de cuisine et de cabines de toilette destinée aux jets d'affaires sera déplacée à Kirkland.

Toutefois, la fabrication de toilettes pour l'avion de ligne A350 XW d'Airbus sera transférée sur le site californien de Cypress exploité par Zodiac Aerospace, qui a fait l'objet d'importants investissements.

«Nous étudions les meilleures possibilités de reclassement dans les autres unités d'affaires», a expliqué le président-directeur général de C&D Aerospace Canada, Jean Pelchat, dans un communiqué envoyé par courriel.

Celui-ci a ajouté que «le programme pour l'Airbus A350 XWB ne serait pas au niveau actuel sans l'implication de toute l'équipe qui a contribué à son succès depuis 2015».

C&D Aerospace Canada a également fait savoir qu'un «programme d'accompagnement» sera offert aux employés touchés par la restructuration, sans toutefois en dévoiler les modalités. Avant cette annonce, l'entreprise comptait environ 700 employés - qui ne sont pas syndiqués - au Québec.

L'an dernier, dans le cadre du Salon du Bourget qui se déroulait à Paris, le gouvernement Couillard avait annoncé une subvention de 5 millions afin d'appuyer Zodiac Aerospace dans le cadre d'un projet évalué à 21,3 millions pour son site de Kirkland.

On prévoyait l'achat d'équipements de production et d'automatisation, ce qui devait permettre la consolidation d'environ 300 emplois dans la région de Montréal.

Depuis mars, Safran détient presque la totalité du capital de Zodiac Aerospace en vertu d'une offre publique d'achat. Cet équipementier et motoriste français compte plus de 58 000 employés à travers le monde et a généré un chiffre d'affaires de 16,5 milliards d'euros en 2017.