Boulangerie Canada Bread compte se départir de deux usines au Québec, ce qui se traduira par la perte de 56 emplois.

LA PRESSE CANADIENNE

Confrontée à une baisse des volumes depuis quelques années, l'usine spécialisée dans le pain tranché située à Saint-Côme-Linière, dans Chaudières-Appalaches, cessera ses activités le 19 mai. Les 56 personnes qui y travaillent perdront leur emploi.

La vice-présidente responsable de l'exploitation, Jennifer Park, a indiqué que la production serait transférée dans d'autres installations exploitées par la société au Québec.

Des indemnités de départ seront proposées aux travailleurs touchés et ces derniers auront l'occasion de postuler pour d'autres postes au sein de l'entreprise.

Par ailleurs, Boulangerie Canada Bread compte transférer les activités de fabrication de petits pains de ses installations de Beauport vers son usine Vincent-Massey, située à une dizaine de kilomètres, à compter du mois de septembre.

L'entreprise n'était pas en mesure de confirmer combien d'employés étaient concernés par cette mesure, mais affirme qu'il ne devrait pas y avoir de mises à pied une fois que le processus sera complété, en mars 2018. Par la suite, l'usine de Beauport sera mise en vente.

En avril 2013, Boulangerie Canada Bread avait annoncé la fermeture de son usine de petits gâteaux de Shawinigan, provoquant la perte de 74 emplois.

Filiale de la société mexicaine Grupo Bimbo depuis 2014, Boulangerie Canada Bread est propriétaire de marques comme Vachon, Pom et Bon Matin. L'entreprise exploite 17 boulangeries au pays et compte 4125 salariés.