Source ID:537010; App Source:cedromItem

Cimenterie de Port-Daniel: Daoust juge le montage financier risqué

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, juge trop risquée la participation financière de Québec dans le projet de construction d'une cimenterie à Port-Daniel, en Gaspésie.

Photothèque Le Soleil

(QUÉBEC) Le montage financier pour la construction d'une cimenterie à Port-Daniel, en Gaspésie, «doit être retouché» pour diminuer le risque qu'il pose aux contribuables, a affirmé le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, Jacques Daoust.

M. Daoust juge trop risquée la participation financière de Québec dans le projet du promoteur Ciment McInnis, dirigé par Laurent Beaudoin de Bombardier.

«C'est l'argent des Québécois et cet argent, ce n'est pas notre épargne, on l'emprunte, a-t-il noté, à son entrée à la réunion du Conseil des ministres, hier. Et comme on l'emprunte, cet argent, on va faire en sorte qu'on va diminuer le risque ou éliminer le risque.»

Le précédent gouvernement péquiste a consenti en janvier un prêt de 250 millions au projet, en plus de l'injection de 100 millions d'Investissement Québec. La Caisse de dépôt et placement participe aussi à l'entreprise.

En campagne électorale, Philippe Couillard s'est prononcé en faveur du projet, qui entraînera la création de 400 emplois en Gaspésie. Mais mardi, des ministres libéraux ont affirmé que le dossier est en examen.

M. Daoust a noté hier qu'en excluant l'investissement de la Caisse, les fonds publics constituent le tiers du montage financier. Il compte indiquer «rapidement» quelle suite son gouvernement donnera au dossier.

«Si c'est un bon dossier, a dit M. Daoust, le marché institutionnel privé pourra prendre la relève. Mais je ne suis pas persuadé dans le moment que le risque que nous prenons est celui qu'il faudrait prendre.»

La sortie du ministre survient 24 heures après une manifestation devant l'Assemblée nationale de travailleurs des 4 cimenteries existantes. Ceux-ci craignent de subir les conséquences de l'arrivée d'un concurrent subventionné par les fonds publics.

La CAQ se moque

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, s'est payé la tête du gouvernement libéral. En campagne électorale, il avait été le seul à s'opposer à ce que Québec subventionne la cimenterie de Port-Daniel.

«Pendant la campagne, Philippe Couillard m'a accusé de ne pas aimer les Gaspésiens parce que j'étais contre ce deal de fous! a-t-il lancé. Et là, Jacques Daoust dit que c'est beaucoup trop risqué. On a un gouvernement cynique qui adopte des vieilles façons de faire.»

Selon lui, ce sont plutôt les libéraux qui ont «menti» à la population de Port-Daniel.

«C'est le même vieux film cynique qu'on a vu avec le PQ: un discours avant l'élection et un autre discours complètement opposé après l'élection.»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer