Le directeur financier de United Technologies, Greg Hayes, a affirmé jeudi que la croissance des revenus du géant de l'aéronautique devrait en partie souffrir de la faiblesse de l'économie européenne, en 2013.

Publié le 13 juin 2013
ASSOCIATED PRESS

M. Hayes a indiqué à des analystes que la société de Hartford, au Connecticut, maintenait son estimation d'un bénéfice net par action de 5,85 $ US à 6,15 $ US sur l'ensemble de l'année.

Le dirigeant a cependant ajouté que l'entreprise s'attendait à ce que la croissance de ses revenus se situe au milieu de la prévision de trois pour cent à cinq pour cent faite en décembre, exception faite des acquisitions, plutôt que dans la partie supérieure de cette estimation.

En décembre, United Technologies avait dit s'attendre à ce que ses revenus - en tenant compte de l'acquisition du fabricant de pièces pour le secteur de l'aérospatiale Goodrich - augmentent de 10 pour cent à 12 pour cent, pour un total atteignant entre 64 milliards $ US et 65 milliards $ US.

Les analystes consultés par FactSet prévoient un bénéfice net de 6,11 $ US par action sur des revenus de 65,53 milliards $ US.