General Motors (GM) souhaite proposer des incitations au départ à la retraite à 22 000 des 62 000 membres du syndicat de mécaniciens UAW travaillant pour lui, selon le Wall Street Journal.

Mis à jour le 12 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon un article mis en ligne mercredi soir par le quotidien, cette proposition fait partie du plan d'affaires que le constructeur automobile de Detroit doit présenter aux autorités fédérales la semaine prochaine pour justifier les milliards de dollars d'aide dont il a bénéficié.La direction espèrerait qu'environ 11 000 personnes acceptent cette aide au départ, consistant en 20 000 dollars d'indemnisation et un bon pour 25 000 dollars destiné à l'achat d'un nouveau véhicule.

Cette proposition intervient alors que la direction de GM et des responsables de l'UAW se préparent à un week-end de pourparlers sur les façons de réduire le coût du travail. Une autre piste serait de réduire l'indemnisation des ouvriers licenciés, ou l'assouplissement des règles fixées dans une convention collective signée en 2007.

Selon le Wall Street Journal, chaque voiture GM coûte 1300 dollars de plus en main d'oeuvre qu'une voiture Toyota, un différentiel que le constructeur américain espérait effacer en 2012, mais qu'il pourrait être forcé de réduire plus vite.

General Motors a déjà reçu 9,4 milliards de fonds fédéraux pour faire face à sa crise de liquidités, qu'il devrait rembourser s'il ne persuadait pas les autorités fédérales de sa viabilité.