Le président américain Donald Trump a désigné jeudi Alexander Acosta pour occuper le poste de secrétaire au Travail, le premier Hispanique de son gouvernement.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette annonce intervient au lendemain du retrait de son précédent candidat Andrew Puzder. La candidature de ce PDG d'un groupe de restauration rapide a été plombée par des révélations sur d'anciens épisodes de sa vie personnelle.

«Il a un diplôme de l'université de droit d'Harvard. Super étudiant. (...) Il a eu une formidable carrière», a indiqué le président. «Nous venons juste de discuter et je pense qu'il sera un formidable secrétaire au Travail».

M. Acosta, né en 1966 à Miami, est actuellement doyen de la faculté de droit de l'université Florida International de cette ville du sud-est des États-Unis.

Il préside aussi le Conseil d'administration de U.S. Century Bank, une banque basée en Floride spécialisée dans les prêts à la communauté hispanique. Il a été deux fois nommé parmi les «50 Hispaniques les plus influents aux États-Unis» par Hispanic Business Magazine.

Selon le Miami Herald, il est le fils unique d'émigrés cubains.

Il a fait partie de l'administration de George W. Bush comme procureur général adjoint pour les droits civiques et, à ce titre, était chargé des questions raciales et de religion.

Un temps avocat chargé des questions d'emplois et de contrats de travail et membre du Conseil national des relations sociales (NLRB), il a aussi été procureur du District Sud de Floride et a participé à ce titre à l'instruction d'enquêtes contre le lobbyiste Jack Abramoff ou encore contre le terroriste José Padilla, soupçonné en 2002 d'avoir voulu faire exploser une «bombe sale» aux États-Unis et condamné en 2007.

Avant de faire ses études de droit, il a été banquier chez Lehman Brothers, la banque d'affaires dont la faillite avait déclenché la crise des subprimes en 2008.